Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terreurs nocturnes

J'ai écrit le début de cet article, un jour de trop grande fatigue, il y a peu...

J'ai choisi de le publier ainsi, je pense que des parents, un peu dépassés par ces terreurs nocturnes, pourraient s'y retrouver.
..

Terreurs nocturnes


Il s'endort assez facilement, souvent en tétant, parfois sans...

C'est un enfant qui a soif de découverte, curieux et super câlin.

Il est intense, surtout. 

Mais pas que le jour...


La nuit, il se réveille beaucoup. 

Il y a peu je t'aurais dit qu'il ne faisait toujours pas ses nuits, enfin surtout mes nuits. Mon PetitPoisson n'est pas un gros dormeur depuis toujours, mais là ces multiples réveils commencent à me peser, beaucoup.



La fatigue s'est installée pour une durée indéterminée.

Cette sangsue qui me ronge la patience est sur le point de m'achever.


Donc chaque nuit, 1h30 après s'être endormi, c'est le même scénario qui se répète jusqu'à 3 ou 4 fois. Maintenant, j'attends que cette "phase" soit passée avant de prendre mon ticket pour une micro nuit de repos... De toute façon, je crois que je suis tellement crevée que je n'arrive plus à dormir !

Donc chaque soir...

Un hurlement déchire le silence de la maison. On croirait qu'on lui coupe un bras ou qu’un t-Rex est apparu dans la chambre. Je le trouve toujours assis dans le lit, les traits du visage tirés, il semble effrayé. Il hurle, que je sois là ou pas, que ça soit son papa ou moi... Il crie, il nous repousse mais nous réclame. Il ne veut même pas d'une tétée. Son regard fixe toujours le fond de la chambre. Il semble perdu.

On est impuissant face à ses scènes presque effrayantes.

Rien ne nous connecte à lui.

Alors je chantonne, je le caresse malgré qu'il me repousse.

Ça peut durer deux minutes comme vingt comme une heure…

Puis d'un coup, il se rendort comme si de rien.

Puis ça recommence à peine une heure après...



C'est désespérant...



Je déteste ces moments. Je me sens impuissante et tellement mal.

On a tout fait, tout essayé... Ça se calme 1 ou 2 jours et ça repart.

Cododo ou pas c'est pareil !

Seul ou à nos côtés, c'est pareil !



Mon tout petit fait des terreurs nocturnes. Je ne pensais pas que ça puisse être si terrifiant et si épuisant.

On me dit que c'est par phase, quand ils grandissent en acquérant de nouvelles choses...

On me dit que c'est héréditaire. Comme l'herpès, je lui ai refilé un sommeil pourri... J'espère qu'il ne sera pas somnambule, ni embête par l'énurésie jusque dans son adolescence... J'espère.

On me dit que ça va passer...



C'est difficile, vraiment très épuisant.

Je ne commence mes nuits qu'après l'enchaînement de ses réveils, vers 2h du matin, des fois trois...

Terreurs nocturnes

J'ai donc pris le taureau par les cornes et je suis partie à la pêches aux infos sur ces terreurs nocturnes qui me pourrissent mon quotidien...



Il semblerait que ça touche environ 6% des enfants (j'ai une chance, moi !) et qu'il s'agirait d'un phénomène physiologique chez les enfants d'âges préscolaire... Souvent lié à des apprentissages difficiles, comme la marche ou la lecture, ou à une stimulation intense.



Ça arrive en phase profonde de sommeil. En gros, une partie du cerveau se met en veille pour bien bosser mais une autre partie "libérée" part en vrille !



Alors la terreur se lit à travers le tout petit...

Il hurle en se redressant dans le lit.

Il pleure.

Il respire si vite...

Il repousse son parent.

Il se jette dans le lit.

Ses poils se hérissent.

Son cœur bat à grande vitesse.

Puis d'un coup, il se rendort profondément...

Il n'en garde aucun souvenir.




En lisant plusieurs études de cas particuliers, il semblerait que le fait de ne pas respecter les rythmes de sommeils de l'enfant y soit pour quelques chose : quand les siestes disparaissent, quand on décide d'un couché plus tôt que son rythme naturel, quand on chamboule tout aussi.

Hors en observant l'enfant et ses signes de fatigue, on respecte son rythme de repos et son sommeil serait donc moins agité.

La sieste au bon moment et des horaires de couché basées sur le besoin de l'enfant ( et non sur le rythme des parents) permettent un meilleur sommeil.



Ici, mon PetitPoisson est un tout petit dormeur depuis toujours... Les siestes furent difficiles à mettre en place : il ne s'endormait que vers 14h30/15h mais avec cette flutain de réforme scolaire et la sortie des classes à 15h45, ben, les siestes étaient abrégées... Et va le faire re dormir quand ses idoles rentrent de l'école !

(J'ai bien pensé à la garderie, mais c'est un vrai gouffre financier en congés parental)



J'ai grave les boules d'avoir tout perturbé ! Moi qui ai pris un congé parental dans le but de permettre à mon bébé de vivre à son rythme... J'ai bien pensé au "décalage de sieste" mais ça n'a pas marché, son heure c'est 14h30/15h !



Depuis le début des vacances, avec la présence de l'Aînée et Babycadet h24, il a rejeté en bloc la fameuse sieste...

Les terreurs nocturnes se sont accentuées. Ce n'est qu'à ce moment que j'ai compris...



Tempi pour les balades l'après-midi...

Tempi pour la plage...

L'urgence, c'est notre sommeil !

Alors ma priorité est devenue la sieste de mon petit dernier... Depuis une semaine !

Et le changement fut impressionnant !

En dormant, à son rythme en journée et en proposant, toujours, le dodo aux premiers signes de fatigues, tout est rentré dans l'ordre !

Quand sieste il y a, terreur nocturne il n'y a plus !

Et je dors, enfin, après 28 mois, 6h d'affilée ! Ce bonheur !

Mais surtout, je n'ai plus à vivre cette impuissance face à mon tout petit tétanisé de peur dans son sommeil, et ça, ça n'a pas de prix !



Pourvu que ça dure !

 


Ce si précieux sommeil...

 

Terreurs nocturnes
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Cathy Mumblog 27/07/2016 18:45

En te lisant, j'ai eu comme l'impression de voir mon Mini de 18 mois certaines nuits. Tu résumes parfaitement ce qui se passe certains soirs, même si j'ai encore du mal à faire la différence entre la pathologie dont tu parles et un "simple" cauchemar...
Ceci dit, de mon côté, rien à voir avec les siestes qui se passent toujours sans problème et durent même parfois trop longtemps!
Mais merci quand même pour ton éclairage, et ravie que tu puisses dormir ENFIN, les nuits hachées je connais et je sais à quel point c'est dur de tenir sur la durée!!