Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et la valse de la vie

Tout semble éternel... puis un jour, il nous reste les souvenirs...

Ils sont là, dans nos cœurs, dans ce que nous sommes, dans ce qu'ils seront...

 

 

Dinard qui t’a vu grandir, devenir et être.

Le soleil, la plage et la mer.

La caravane et tout le mois de juin à Guérande.

Les cerises cœurs de pigeons, énormes, dégotées au marché.

Un château de sable au Rieul, gardé par un crabe.

Une partie de pêche aux éperlans.

Un don indiscutable pour le dessin.

Une viré surprise au restaurant.

Une manière toute simple de faire de nous des princesses.

Un dimanche dans les près salé du Mont Saint Michel pour voir les petits agneaux.

Un restaurant sur la route de Loudéac.

Un pain vieux de la fête des moissons, un 15 aout pour ma fête.

Une tournée des églises de la région à Noël pour voir les jolies crèches.

Une annexe transformée en piscine ou en toboggan.

Un garage plein à craquer.

Un placard sous l'escalier dont sortent des trésors.

Un grenier magique où il y a encore plus de trésors.

Une crèche sous le sapin dont on admire les petits détails.

Une pomme granny épluchée avec soin.

Une tablette de chocolat dégustée dans le canapé.

Des grilles de mots croisés par millier.

Des voitures de collection chinées avec passion.

Une tasse de café chaud.

Une journée en mer à pêcher la margatte.

Un don de faire d'un rien un tout.

Un bouquin d'histoire drôle.

Un don indiscutable pour le dessin.

Une peinture à l'huile si parfaitement réaliste.

Un sourire si rayonnant.

Une vie pleine, narrée avec passion.

Un regard pétillant plein de fierté qui regardait tonton dompter la mer un dimanche de tempête.

Un argentique toujours sur l’épaule...

 

 

Courir dans ses Bras et voler sur son cœur.

Faire quatre bises, parce qu'on ne se fait jamais assez de bisous.

Etre portée par ses bras forts sur son cœur.

S'assoir sur la table à la fin du repas et chanter "quand j'étais petite, je n'étais pas grande..."

Se vanter d'avoir un papy policier quand dans la cour on m'embêtait.

Des milliers de doux et beaux souvenirs qui valsent dans ma mémoire comme tu l'aimais tant pendant les bals.

Une valse à trois temps qui a porté nos vies de ses bras forts et costauds.

Ta légendaire moustache et tes joues toujours toutes douces.

L'odeur de ton après-rasage. Cette odeur qui me fera toujours chavirer le cœur...

 

 

Puis ton doux regard sur mes enfants, tes arrières petits-enfants.

Ce truc spécial avec BabyCadet.

Ce dernier bateau que tu as rénové pour lui et que je garderai toujours comme le plus précieux des trésors.

 

 

Je t'aime papy.

On t'aime papy.

Je sais que tu vas veiller sur nous pour toujours, continuant de nous couvrir de ta bienveillance et de tout ton amour.

 

Kenavo Mon petit Papy Bernard

 

 

Et la vie.

Et la valse de la vie
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Gaëlle Oger 03/02/2017 21:00

C'est bouleversant Marie et tellement bien écrit, ça m'a émue aux larmes. On ressent un amour énorme et une complicité rare. Je vous souhaite bien du courage dans ces douloureux moments qui nous séparent de ces êtres si chers. Je t'embrasse prends soin de toi et de tes proches.

Pichot 03/02/2017 14:42

Sincères condoléances à vous et à toute votre famille.

Lauriane 03/02/2017 14:09

<3