Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelques marques...

9 mois pour une grossesse, 9 mois pour s’en remettre…

 

Mon corps ne porte plus de traces de ces 9 mois, même cette ligne brune dont je guettais l’apparition s’en est allée.

Seules, deux cicatrices me rappelle qu’un jour, ils sont nés.

 

Quelques rides sont aussi venues orner mon visage de pas-tout-à-fait-trentenaire.

Mes fossettes ont laissés place à de fines petites ridules tandis que, ça ne fait plus de doute, j’ai LA ride du lion ! Quant aux pâtes d’oies, ben elles sont là, elles aussi.

 

Deux fois neuf mois qui ont modifiés mon corps et qui l’ont fait vieillir, un peu plus vite.

Je ne grandis plus depuis longtemps, je vieilli.

Les voire grandir, eux, est un jolie témoignage de ce temps qui passe, qu’on ne voit pas nous filler entre les doigts…

Alors quand l’Aînée, au cours d’un câlin du soir, m’attrape le visage entre ces deux mains comme pour mieux l’observer. Quand elle fonce son regard et m’annonce d’un ton très solennel : « Maman, je crois que tu es vielle. Tu as des rides comme une mamie. »

Quand l’Aînée me dit ça, mes yeux se mouillent.

Elle a raison, j’ai vieilli.

 

Je suis maman…

 

L’inquiétude que j’ai pour eu à chacun de leur pas s’inscrit au cœur de cette « ride du Lion », tout comme ces « gros yeux » que je fais si souvent, maintenant.

La ride des mamans…

La ride que cache ma mèche.

 

Mais sur ce visage de Vers-fin-de-la-vingtaine, on peut y lire d’autre chose.

On peut y voire que je suis heureuse, que je ris, que je souris…

On peut y voire que « j’aime ». Pas un j’aime sans trop de sens, comme celui qui orne ma page FB, mais le « j’aime » de l’amour inconditionnel qu'ils m’ont fait découvrir.

A la place de cette feu-fossette, il y  a deux petits trais légers mais encrés, comme ce sourire béat que j’avais lorsque je les ai eu pour la première fois dans mes bras.

Et autour de mes yeux, j’aime beaucoup croire que chaque petites rides corresponds à un don de moi pour elle, pour lui, à ces nuits passées à leur chevet, à ces moments de fiertés quand par un premier pas, un premier mot, ils commencent à prendre leur envol.

 

Quelles sont jolies ces marques du temps…

Elles sont souvenirs, elles sont trophée, elles sont là, elles me font moi la maman de deux petits korrigans.

 

P1090540.JPG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article