Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand le pays des droits de l'homme enlève le droit de choisir aux parents au foyer

À la lecture du premier article annonçant cette possible réforme, j'ai refusé d'y croire.

 
Ce n'était pas possible d'avancer une telle réforme !

Non, mais vraiment, je n'y croyais pas !

 
Puis les langues se sont déliées autour de ce projet de réforme fiscale...

Ce matin, j'ai pris le temps. J'ai lu. J'ai lu tout ce que j'ai pu trouver sur ce sujet...


Je te promets, j'ai envie de pleurer !

 
Je me sens bafouée. Je me sens privée de choix. Je me sens encore plus un numéro obligé de participer à la remontrance de l'économie française...

 


Je suis maman au foyer, en congé parental depuis maintenant presque 2 ans. Maman d'une petite-fille de 4 ans et demi et d'un petit garçon de 23 mois, j'attends mon troisième enfant pour mars.

J'ai délibérément fait le choix de rester auprès de mes enfants les premières années de leur vieCe choix, je ne l'ai en aucun cas fait dans le but de payer moins d'impôts.

Je suis mariée, aussi, depuis cet été et pacsé depuis 2008. Nous avons choisi de nous marier par amour et non pour payer moins d'impôts.

Mon mari est travailleur indépendant, il aime son travail. Il me soutient dans ce choix, qui est aussi le sien, d'être présente auprès de nos enfants ces premières années de leur vie.


Ce choix s'est fait assez naturellement.


Je suis leur maman, je les nourris de mon sein, ils ont besoin de moi, hors mon emploi ne me permet pas de pouvoir concilier nos choix de maternage proximal à une vie active. Il nous a donc paru normal que je reste auprès des enfants.

Bien sûr la question des revenus de notre couple est apparu à un moment, mais à la vue de mon salaire mensuel (qui est loin d'atteindre celui de notre chère ministre des droits de la femme, je ne me fais même pas son mois en 1 an !), si on en déduisait les frais de garde, de cantine, de garderie, de panier repas, les frais de transports, les frais de nounous, de centre aéré... et bien je serais allée bosser pour la gloire et à contre coeur, devant laisser mes enfants à d'autres. 

Mon mari aurait pu prendre, aussi, un congé parental mais cela aurait gelé son activité de travailleur indépendant, l'obligeant, à la fin de ces trois ans de congés, à se recréer un portefeuille de clients, un nom... son emploi tout simplement. Et puis, jusqu'à preuve du contraire, il ne lui est pas possible de nourrir de son lait nos enfants !


Nous avons donc choisi notre vie et cette vie nous va à merveille !

 

 

Certes, je ne me sens pas reconnue socialement en ayant fait ce choix, qui pourtant me paraît être la plus belle chose que j'ai pu faire pour notre famille, mais il ne me semble pas que le problème vienne du fait que je ne travaille pas. Non, le problème est à prendre plus en amont !

C'est la maternité en elle-même qui handicape les femmes qu'elles travaillent ou non.

La société voit la femme, la mère, comme un boulet pour la société. La mère n'est plus disponible à 100%, la mère ne devient plus un employée fiable, la mère ne vaut plus grand-chose dans le monde du travail... Et là, je n'invente rien ! Les sondages et autres enquêtes démontrent bien ce ressenti de la femme qui devient mère et qui se bat pour être reconnue !

Ce constat, je l'ai moi-même fait alors que je n'avais ni mari ni enfant.

Une de mes collègues, maman de deux enfants, faisait une demande d'aménagement de ses horaires de façon à être plus disponible pour sa famille, la réponse des responsables a été sans équivoque :

"Tu as une maison, deux gosses et un salaire, de quoi tu te plains . Si tu voulais évoluer vers de meilleurs horaires, il fallait y penser avant de faire des gosses ! Si tu n'es pas contente, la porte est ouverte !"

Elle a pleuré. Elle aurait aimé pouvoir rester auprès de ses enfants mais financièrement, cela lui était impossible...

 
Je ne pense pas qu'en mettant en mesure une réforme pénalisant les couples avec mère ou père au foyer ferait avancer la situation de la femme au seing de notre société. Pourquoi faire passer cette réforme au nom "des droits de la femme" alors qu'elle contribuerait seulement à limiter nos choix ? À mon avis ça ne ferait qu'empirer cette situation d'infériorité de la femme au travail... Mais bon, ce n'est que mon humble avie de maman au foyer...

 

Ce projet de réforme supprime notre droit au choix avec toujours la même carotte: l'argent !
Nous ne pourrons plus être maitre de nos choix, non, nous ne servirons qu'à faire remonter une économie basée sur un modèle foireux qu'il serait grand temps de revoir.

 

 

Il y a peu, je vous parlais du projet de réforme du congé parental qui imposerait un congé plus court si le papa venait à ne pas prendre "sa part"... Où est l'avancement pour le droit des femmes dans tout ça ?

Je n'en vois pas ! Je y vois plustot un camouflage d'économie de bout de chandelle...

 
Il y a aussi le sujet de l'accouchement à domicile, un droit que nous devrions toute avoir mais qui devient rare. Est-ce que notre chère ministre défends ce droit ?

Non, bien sûr, elle n'y voit pas de répercussion économique... 

 
Et bien sûr la petite nouvelle réforme qui permettrait de récupérer 0,5 point de croissance en 10 ans, ce qui me fait grandement douter de la volonté d'améliorer le droit des femmes...

 

 

Quant à la comparaison avec les autres pays européens... Hummm, on compare qui on veut, hein ?

Pourquoi ne compare t on pas notre Pays à la Suède, qui en favorisant une politique familiale se retrouve en beaucoup de pointsbien au-dessus de moyenne européenne ? 

Je vous laisse juger par vous-même avec ce lien.

 

 

 

Mais les parents aux foyers ne veulent pas en rester là !

Ils se mobilisent !!!

 

 

Un site a été créer afin de soutenir le droit au choix.

Parce que oui, on peut faire le CHOIX de rester à la maison pour accompagner ses enfants dans leurs premières années de vie.

Parce que oui, les parents veulent être considérés et avoir le choix.

Parce que pour se faire entendre, à plusieurs, on est plus fort.

Je vous invite donc à visiter ce site :

 
Parents au foyer, le droit de choisir.

 

N'hésitez pas à y laisser un témoignage et à le partager au maximum !


 

 

Il y a aussi une pétition adressée à notre chère ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem :

 
Pétition

 

 

 

Plusieurs blogueurs ont écrit :

Vivi Mam's Blogue : Moi, maman, je parle ouvertement à la ministre des droits des femmes

Cathy Ams : MAF et Je suis maman au foyer

Juliette Conboudu : sanctionnée pour cause de maternité

Delph Dolce : Maf : Mère au foyer

Princesse Alea : Les femmes aux foyers bientot taxées

Malova vanou : Quand les mères sont devenues ringardes

Blabla parce que les filles ne sont pas que des pipelettes : Lettre ouverte à Najat Valluad-Belkacem

Blandine Ricard : Je suis maman au foyer et je l'assume

So et ses lardons : Mère au foyer n'est pas une insulte

Chamaloww Addict : Pas touche à la famille !

Kris : L'instant - Madame la Ministre

Anna Etincelle : Mère au foyer, le plus beau metier du monde

Meso Kee : Libre de choisir

Fleur de thym : Je suis mère au foyer, c'est mon métier et j'aime ce que je fais !

Maëline De la tribu de MaËline : Madame la Ministre, j'ai bien peur que vous vous trompiez

Maman Mammouth : J'étais Maman au Foyer et j'aurais aimé continuer

Papa Panique : Pourquoi j'ai choisi de rester avec ma fille

Fannyfans : Une bonne et une mauvaise nouvelle

Nad'in Box : Rentre dans le moule et tais toi !

Maonha : Parent au foyers, un métier choisi par amour

Working Mama, le blog : Lettre ouverte à Najat Valluad-Belkacem, ministre des droits des femmes

Kiara Papillon, le blog : Lettre ouverte à Najat Valluad-Belkacem

Mazemalo : Je suis mère au foyer et fière de l'être :)

Chronique d'une mère au foyer : Lettre ouverte à Najat Valluad-Belkacem, ministre des droits des femmes

 

 

Je me tenterai bien une évasion fiscale à la Depardieu mais je doute que les quelques euros dont je priverai la France pour pouvoir choisir d'être à la maison auprès de mes enfants ne soulèvent les foules médiatiques !

P1120626.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Agnès 08/01/2014 17:30

Bel article ! Il me semble que de plus en plus en matière de maternité/parentalité notre gouvernement marche sur la tête.
-il faudrait ouvrir des places en crèche AVANT de lancer une réforme incitant les parents à aller travailler plutôt que garder leurs enfants, or ils font le contraire
-beaucoup de famille font ce choix car faire garder leurs enfants coûte plus cher que le salaire que cela permet de conserver. Mais il y a donc une perte de revenu, je ne pense pas que les impôts
constituent une compensation vraiment valable.
-pour ce qui est de l'accouchement à domicile, il coûterait en fait beaucoup moins cher que l'hospitalisation systématique telle qu'actuellement, mais le système français des études en médecine
fait que ceux qui réussissent sont souvent les plus enclins à devenir prétentieux et dénigrer les autres : ils considèrent que les sage-femmes ne sont rien de plus que des infirmières. Et ce sont
souvent les plus prétentieux qui deviennent médiatiques ou actif en lobby, d'où les blocages au niveau de l'AAD et des maisons de naissance. C'est ce même système débile qui fait que les étudiants
en médecine ont peur de s'orienter vers la médecine générale...
Il y aurait encore beaucoup à dire à notre gouvernement qui n'a plus de socialiste que le nom...

Karine 08/01/2014 12:22

Merci pour ce bel article, je suis dans la même situation que toi depuis 16 ans, autant dire que je ne touche plus rien depuis belle lurette lol, je crois qu'ils veulent réformer le congé parental
par le biais de cette nouvelles réforme, c'est à dire ne plus pouvoir cumuler le congé parental, ils finiront par imposer les alloc. Je remarque que nous voulons toujours la même chose que les
Suédois ou Allemands, mais finalement nous faisons tout l'inverse :( Alors qu'on nous laisse le choix, surtout qui dit travailler, pour certaines mères, dit se réinscrire au pôle emplois, la courbe
du chômage se verra donc monter en flêche, si c'est là leur volonté, qu'à cela ne tienne ^^ mais alors dans ce cas la promesse ne sera pas tenue lol..

Je te souhaite une bonne journée, chère maman au foyer :)

Kiara 08/01/2014 10:50

Bravo pour ce billet! La mobilisation continue!
Pour l'évasion fiscale, je suis de ton avis... :-(