Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pouascaï et Némo

On aurait pu les appeler 13 et 14, vu la durée de vie qu'a eue leur prédécesseur...

Mais non !

Les nouveaux ont le droit à des petits noms.

 


Il y a d'abord eu Némo.

 

Il squattait dans une fête foraine au milieu des canards en plastique. Il tournait en rond comme ses camarades, attendant d'être choisi par un petit monstre maître.

Nous faisions la queue pour des chi-chi et des churros...

Avec Chéri, on ne voyait qu'eux. On en salivait déjà.

L'Aînée, elle, s'en tapait complètement de ces fritures sucrées.

Elle avait l'oeil et l'esprit ailleurs... 

 
Il l'avait déjà choisi, c'est elle qui viendrait le libérer de ces apprentis pêcheurs.

Il lui a fait de l'oeil !

Il a enchaîné sur la danse du bocal... On a craqué.

Je me demande même s'ils n'étaient pas de mèche pour la sélectionde la canne à pêche...

 En 2min04, les 12 canards squattaient déjà le panier devant l'Aînée ; à peine le temps de mettre 13 dans son bocal de transport.

L'Aînée a choppé sa poche trop heureuse qu'elle était !

Elle avait un poisson, son poisson rouge :

"Oh, toi, je vais t'appeler Némo !"

Elle a quand même tenté le câlin...


Et nous voici, repartant de la fête foraine à 5. Némo, le poisson rouge, trônant entre nos deux loustiques de Korrigans !

 

En tant que maman qui anticipe, je les ai directement informés de mon incapacité à garder des poissons en vie plus de 2 mois, elle m'a dit :

"Ne t'inquiète pas, c'est mon poisson, je vais lui donner à manger et papa il lui fera le ménage."

Parfait pour moi, je déteste les poissons. 

 Chéri est pêcheur, c'est sa passion...


Elle s'y est tenu.

Elle a nourri son poisson Némo, tous les jours unepaillette après le déjeuner.

Elle lui parle, lui chante des chansons, s'inquiète qu'il n'est pas trop froid...

 

 

 

BabyCadet s'y est intéressé très rapidement, tentant même d'apprendre son langage.

Un autodidacte de la langue du poisson, mon fils !

Fils de pêcheur...

 
Némo a su le charmer.

BabyCadet a commencé à le préféré aux boobs de sa reum.

Il a fallut faire quelques tétés devant la demeure de leur pote à écailles !

Et il a fallut se rendre à l'évidence, le fils kiffe les poissons...

Fils de pêcheur !


Après une longue réflexion du conseil de famille, Chéri-papa-pêcheur a donné l'aval pour que LeFils ait son poisson à lui.

Un samedi, en fin d'après-midi, il les a embarqués pour l'animalerie...

Ils sont revenus avec 14, le poisson rouge de BabyCadet.

BabyCadet l'a nommé du doux sobriquet de "Mop-mop", que l'Aînée à traduit par Pouascaï.


Depuis ce jour Némo et Pouascaï tournent en rond dans mon salon, mais pour combien de temps ?

Affaire à suivre...

2013-0595.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

simplement moi 08/03/2013 17:06

Trop mignon ton histoire j'adore p (mais j'aime pas les poissons rouges, hors de question qu'il y en ai chez moi ! p