Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

On a testé... L'hosto pour une gastro

J'ai ouvert le bal. Un dimanche de Pâques en tête à tête avec les toilettes.

L'Aînée a pris le relais dans la nuit. Moult réveils ponctués de "Oh, maman, j'ai vraiment très mal au ventre".

Le petit déj' a ouvert les festivités, plus rien n'allait résister à l'expulseuse 1 de la saison : la gastro.

Solide, liquide, compote, banane, eau plate, eau gazeuse, coca sans bulles... Eau de riz. Rien à faire, tout ressortait.

Les quelques remèdes proposés n'ont eu le droit qu'à un rapide allé-retour à l'entrée de son système digestif.

Mon angoisse augmentait au fur et à mesure que ma Poupette palissait.


Je n'ai jamais aimé les gastros. Elle nous joue trop de vilains tours depuis que nous sommes parents.

Une déshydratation arrive si vite avec des tous petits...


La tête dans la bassine, une couche sur son derrière, elle pleurait ma pauvre bichette.

Puis elle a dormi

On espérait du mieux, on y croyait...

Notre belle au bois dormant est rapidement devenue plus blanche, réveillée par de violents rejets.


Mardi matin, au reveil, elle avait faim. Chéri lui prépara le chocolat chaud dont elle rêvait, en petit.

Il est reparti ce chocolat, tout comme le si peu de force qu'elle avait pris dans sa courte nuit.

Je l'ai allongée sur le canapé.

Ma princesse CentMilleVolt était à plat.

Aussi pale que Blanche-Neige, les yeux "creusés" et une légère fièvre ; elle m'angoissait.

J'ai commencé à parler de déshydratation... Chéri n'y croyait pas.

Il m'a énervé.

J'ai appelé notre médecin qui n'avait pas de place avant... Jeudi !

Ça m'a énervé. J'ai insisté, il était h.

On nous case finalement entre deux vieux rendez-vous, ça ne sera pas avant 15h45.

C'est si loin...

 

Ma princesse a soif mais ne garde rien.

Elle s'assèche.

 

Enfin, nous allons voir le médecin.

Elle est si faible qu'elle ne marche pas, mon bébé.

Le diagnostic est immédiat : déshydratation.

Je m'en doutais.

Direction les urgences !

 

On continue dans l'attente...

De longues heures d'attente ont vu ma pépette diminuer au rythme du tac de l'horloge.

Arrivée : 16h38.

Rencontre avec l'interne : 19h22.

Les urgences un lendemain de long week-end...

Je bous !


Elle s'amenuise. La fièvre augmente.

Une interne qui me prend pour une conne. Si, si, j'insiste !

Et puis "Elle sourit, elle ne doit pas être si malade" tout en passant la porte du box.

(Tu imagines bien que je lui aurais fais bouffer son stéthoscope et son thermomètre à cette pouffe !)

Le verdicts du pédiatre de garde tombe : 

"hospitalisation en pédiatrie. On tente avec l'Adiaril (même si j'ai déjà essayé et que je leur rerererererépète qu'elle ne garde rien) et si ça ne marche pas, perf"

 

20 h, on arrive en pédiatrie... dans une chambre de bébé qu'elle ne remarque même pas.

Elle s'effondre sur le lit à barreaux et enfin nous sommes pris en charge.

La pause de la voie veineuse puis les prises de sang lui ont fait un peu peur, sans doute un peu mal mais elle a été si courageuse.

Enfin on tente cet Adiaril qu'elle vomit aussi sec.

Bon, bah... Perf. Mais il faut attendre le changement d'équipe.


Sans avoir été soulagée, ma princesse s'endort...

 

22h30, on m'annonce, enfin, la pause de la perfusion.

Enfin...

Deux gentilles infirmières se présentent à nous pour la pause de la poche de chlorure de sodium qu'elles installent en DeuxTempsTroisMouvements

Je suis soulagée de voir ma fille ENFIN sur la voix du rétablissement quand elle se met à hurler en gesticulant dans tous les sens. Sa main lui fait mal.

Je me mets à paniquer tout en essayant de ne pas lui montrer, alors que les infirmières s'empressent de trouver ce qui ne va pas. L'une d'elles lui arrache quasiment le bandage qui protégeait la voie veineuse...

Sa main a doublé de volume !!!

La voie veineuse était mal posée.

Bon, bah, il va falloir perfuser l'autre main mais avant ça il faut attendre que les patchs anesthésiants fassent effet.


Ma Princesse pleure à chaudes larmes.

(Je pleurerais bien avec elle, mais non, il faut que je sois forte pour elle, je suis la maman)

Elle finit par s'endormir...

 

Il faut attendre, encore.


Un bébé pleure dans la chambre d'à côté, il me retourne les tripes.

Mon corps de maman répond aux pleures de cet enfant en m'inondant de lait et d'ocytocine.

J'aurais presque envie d'aller le nourrir, ce bébé qui m'a l'aire bien seul...


23h15, elles reviennent enfin. Ma poulette dort.

Elles sont si douces que la pose de la perfusion réveille à peine ma belle au bois dormant.

Ça y est, elle va enfin être soulagée après près de 7h d'attentes.

 

C'est le coeur gros que je la quitte, mon fils a besoin de moi, aussi.

 

Le lendemain, ma grande va déjà mieux.

Elle n'a encore rien mangé mais sa forme légendère reprend le dessus.

Elle m'accueille de son plus beau sourire.

Je suis ravie et rassurée mais toujours pleine de cette culpabilité de l'avoir laissée, seule.

 

Ma Loupiotte redevient l'Aînée, elle grimpe la côte comme une pro !

 

A 17h30, on m'annonce qu'elle peut sortir.

L'Aînée est ravie et fait encore plus la forte.

 

J'ai donc ramené ma princesse dans mon carrosse gris.

Une princesse vidée, crevé et amaigrit.

Une princesse qui a perdu près de 3 kilos.

Une princesse qui ne veut plus jamais aller à l'hôpital.

Une princesse, quand même, encore très affaiblie.

 

Il a fallu batailler pour lui faire prendre ses médicaments entre pleure et fatigue.

Puis elle a craqué.

Elle m'en veut de l'avoir laissée...

Je m'en veux tellement.

 

2013-1882.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laetitia C 07/04/2013 19:08

P'tit loup râle, ca va mieux! Par contre, moi, qui va me donner du LM??? Merdouille, à chaque fois qu'il récupére quelques choses, bam, c'est pour ma pomme! C'est vrai qu'à ma décharge, je suis un
zombie puisque p'tit loup est trés loin de faire ses nuits. Et oui, même en cododo, il se réveille trés (trés trés) souvent. Mais pourquoi je deviens mère bordel! ;)

Itmapie 11/04/2013 14:12



;)


Ils kiffeent le tournage de microbes nos Kokos !


J'y ai ENCORE eu le droit dimanche...


T'inquiète, la fatigue, on finit par faire avec, lol ! On finit par être un mélange de wondermum mi-zombie mi-fantome qui traine la patte avec une tête à faire peur mais bon...


Bisouilles



Laetitia C 05/04/2013 12:25

Bah nous aussi, on a failli finir aux urgences avec notre p'tit loup qui vomissait depuis vendredi soir. Mais on a été sauvé par le lait maternel. C'est la seule chose qu'il tolérait. Et puis une
otite a fait son apparition. Ahhhhhh, mais comment tu fais avec 2 enfants???? Je me dis que je dois être vraiment nulle!!!!

Itmapie 07/04/2013 18:19



Bah, Laetitia, tu n'es pas nulle !!! Non, non, non ! On fait comme on peut 


Comment je fais ? Je ne sais pas, je fais comme je peux. Je me plante, souvent, mais bon c'est le d'impro quotidienne d'être maman...


Comment vas ton petit Loup ? Et oui le LM c'est magique (je t'avoue que j'aurais bien aimé que ma pépette soit encore allaitée...), notre BabyCadet est passé à travers ce carnage de la gastro
grace à ca aussi 


Des bisous



the perfect mum 04/04/2013 23:01

Oh, pauvre pépette... c'est vrai qu'à l'hôpital, quand on entend les autres bébés pleurer, ça fait mal au coeur. Et comme on se sent impuissant face à la douleur de nos propres enfants... en tout
cas, une chose est sûre, heureusement que les urgences pédiatriques existent et qu'une fois qu'on est pris en charge, les traitements sont efficaces !

Itmapie 07/04/2013 18:15



Oh oui, heureusement !


J'espère qu'on y retournera pas de sitot...