Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma petite grande

Hier, j'ai ressenti de la colère envers toi. Un dixième de seconde, pas plus, mais cette colère m'a serré le coeur.

Sur l'instant, je t'en ai voulu de l'avoir poussé.

Je n'ai pas compris.

Aujourd'hui, je m'en veux d'avoir ressenti ça... 

Je n'avais jamais été en colère contre toi, jamais.

 

Toi ma princesse, mon rayon de soleil, mon joyau qui scintille, j'aimerais que tu comprennes mes mots de grands et mes maux, aussi.

J'aimerais tellement te dire que je te comprends, que cette place d'Aînée, je l'ai aussi et qu'elle n'est pas facile.

Je sais qu'il n'est pas toujours facile d'être la grande.

Je sais, je sais...

Mais je me sens tellement impuissante face à toi.

Toi qui veux faire la grande mais qui est encore mon bébé.

Toi qui aimes que je te porte comme un bébé mais qui refuses d'être parée.

Toi qui n'aimes que la "viande de grands" mais qui aime tant chipper trois gouttes de lait en fin de tétée.

Toi mon bébé que j'aime.

 

Je sais que ce n'est pas facile d'être celui qui débroussaille.

J'aimerais tellement t'éviter ça.

Je fais mon possible pour répondre à tes besoins, pour te deviner, te comprendre alors quand dans un moment où je perds le fils, dans ces moments où je voudrais me dédoubler, quand tu me dis " Que tu crois que je t'aime plus depuis que BabyCadet il est là", dans ces moments-là... J'aimerais t'enlever, partir avec toi, rien qu'avec toi pour te faire découvrir le monde comme avant, comme quand tu n'étais pas encore l'Aînée mais juste Tatann.

J'aimerais te serrer dans mes bras aussi fort que mon amour l'est pour toi.

 

Je te comprends, je sais ce que tu ressens.

Devoir être l'Aînée, c'est devoir être autonome, trop vite.

C'est se sentir un peu délaissé, parfois.

C'est en vouloir à ce deuxième, qui même si on l'aime plus que tout, nous oblige à partager.

Ce sentiment si difficile à identifier est si difficile à extérioriser, aussi. Mélange d'amour et de haine, de jalousie et de tendresse, je sais que par moments il te dépasse comme il a pu me dépasser quand j'étais petite.

 

Je sais, donc ça me rassure.

Je sais que cette complicité entre vous deux est mille fois plus forte que ces brides de haine qui t'effleurent le coeur.

Je sais car j'ai une soeur avec qui j'ai le même écart.

Cette soeur que j'aime tant, mais qu'il m'est arrivée de tant détester.

 

Alors quand je repense à hier, au classique de 19h, je ne t'en veux pas.

Non, je sais.

Je suis aussi l'Aînée.

 

P1110976.JPG

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

millet 28/03/2013 20:50

et oui c'est le lot de tous les ainée, je compatis aussi, moi, l'ainée...!!!!

Itmapie 31/03/2013 13:44