Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et la violence éducative ordinaire...

J'ai envie d'écrire tellement de choses sur ce thème que ça bouchonne...

Trop de choses fusent dans ma tête, mélange de souvenir et de constat.

J'aimerais tellement crier haut et fort à tous ces donneurs de moral de se regarder... un peu ; de bien vouloir voir ce qu'ils font, où ils en sont avec leurs enfants.

Mais en même temps, si c'est pour me transformer en donneuse de leçon, je n'en ai pas envie.

Et qu'est-ce qui me permettrait de donner quelques cours de parentalité à quiconque ?

Ce n'est pas du haut de mes 29 ans plus deux gnomes que j'irai me permettre de remettre en question l'histoire et les pratiques de tous ces parents qui me foutent hors de moi...

 
Et pourtant, j'en crève d'envie !!!

 

 

Oh, je ne suis pas parfaite, hein !

Il y a des moments difficiles chez nous aussi.

Des moments où nous sommes fatiguésstressés, angoissés ; des moments où on aurait envie d'être... comme avant eux. Juste envie de se poser et de décompresser sans avoir à rabâcher etrabâcher, et rabâcher et encore rabâcher la même rengaine... Ces moments de fatigue, de ras le bol ; ces moments de tension où les cris des enfants nous hérissent les poils, où leurs jouets qui traînent partout nous font perdre patience !

 
Et il y a le truc de trop...

Un pyjama que l'enfant ne veut pas mettre, ce livre qui traîne, un pipi dans la culotte...

 Puis c'est la crise.

On hurle, l'enfant hurle.

On sait à peine pourquoi... Mais l'atmosphère est tendue.

Et ce gosse qui se met à nous faire un caprice.

L'énervement... Ça va exploser, il faut que ça explose...

Et BAM ! Le coup est parti.

On s'en veut ; mais pas question de flancher devant ce gosse qu'on envoie dans sa chambre. 

Nan, mais on ne va pas se laisser avoir par un gosse, merde !

 
Une scène d'un grand classique... mais si violente dont je ne veux plus sous mon toit.

Je n'en veux plus car, par cette réaction, j'ai l'impression de démissionner de mon rôle de parent.

Parce que la fessé, la tape où l'humiliation vont à l'encontre de ce que je veux pour eux.

Parce que taper son enfant fait mal à notre coeur de parent.

Parce que je préfère connaître mes enfants pour mieux les laisser s'épanouirent plutôt que de les rabrouer pour qu'ils correspondent aux images que "les autres" se font d'un mioche.

Parce que c'est trop facile...

 

 

 

"Un fessé, ça n'a jamais tué personne !"

 
Une phrase d'une débilité profonde qui revient dès qu'on aborde ce sujet si délicat qu'est l'éducation.

Je déteste cette phrase !

Même une seule fessé peut blesser.

Oh, elle ne marquera pas l'enfant d'un bleu, aucune goutte de sang ne viendra perler sur sa peau... mais cette fessé, elle le marquera au fer rouge. Elle blessera son coeur, son estime, sa confiance et son amour-propre...

Elle le condamnera à se taire car ce n'est qu'un gosse.

Quant à cette phrase, elle sera balancée sans aucune gêne pour déculpabiliser le parents qui aura su se faire déborder par ses émotions.

Ses même émotions qu'il n'aura pu exprimer durant son enfance, qu'on lui aura fait ravaler à coup de claques et de fessés parce qu'il n'était qu'un gosse, et qui aujourd'hui, une fois adulte, l'envahissent et le surpassent dans un moment où il perd le contrôle d'un instant T.

Une fessé est une violence, un manque de respect, une humiliation.

Une fessé peut tuer... à petit feu.

 

 

"J'en ai pris des baignes quand j'étais petit, et regarde, je me porte bien !"

 
Ce à quoi j'ai envie de répondre :

"Attends, si tu veux je gratte un peu sous ta carapace de gros dur et on en reparle !"

Alors, là, c'est l'apothéose !!! 

 
Nan, le pire, c'est lorsqu'une personne, dont je connais l'histoire, me tient un discours de banalisation de la violence au sein de sa famille.

Cette même personne que j'ai pu ramasser à la petite cuillère après le passage d'un parent dominateur et violent à souhait !

Comment peut-on refaire à son enfant ce qui nous a fait tant souffrir ?

 
Cette violence éducative ordinaire glacerait elle le coeur ?

Je ne sais pas. Mais ça m'écoeure.

 

 

 

On nous parle d'une société où règnent la violence et le non-respect.

On nous fait peur en nous parlant de délinquance à la hausse.

On dit même que c'est la faute à la fin du service militaire, tout ça !

Alors on veut ficher les enfants à risque dès 3 ans et les mettre en prison des 13 ans ; on voudrait augmenter les effectifs de police aussi. 

Haha ! Il faut sévir !

 

Et si au lieu de sévir, on reprenait le problème à la base ?

Et si au lieu de sévices (au nom de je ne sais quoi d'ailleurs ), on essayait de mettre de la bienveillance dans notre éducation ?

 

Oh, avec des "si" on referait le monde... Mais nos enfants ne méritent-ils pas un peu plus de considération de notre part ?

 

 

 

Je voudrais conclure par l'histoire d'une petite fille qui m'a été rapporté ce matin et qui m'a fendu le coeur...


Cette petite fille est rigolote et pleine d'esprit ; elle est vive et pleine de vie !

Bien sûr, les adultes de son entourage l'a disent difficile...

C'est une petite fille dont le papa est parti alors qu'elle n'était encore qu'un bébé. C'est une petite fille qui a perdu son grand-père et qui vit la maladie de sa grand-mère. C'est une petite fille dans un monde d'adultes qui n'a qu'une maman.

Elle s'est mise à pleurer.

Elle a certainement eu le droit aux  réflexions classiques dont les grands usent et abusent depuis des générations. On lui a certainement dit qu'elle était moche à pleurer, on lui a même certainement dit d'arrêter son caprice...

Elle s'est fait punir. La mise au coin s'est faite avec l'aide d'une fessée, tandis que sa maman faisait part aux autres de sa difficulté à gérer sa fille.

Elle a pleuré de plus belle jusqu'à l'explosion de ce sentiment qu'elle ne savait exprimer et qu'aucun adulte n'avait suspecté.


En fait, elle voulait juste un câlin.

 
Sa maman ne lui en donne pas... jamais.

Elle a été élevé sans, sa maman. Elle dit que "les trucs là" ce n'est pas pour elle alors sa fille doit apprendre à s'en passer.

Sa fille a juste envié une autre petite fille, qui, elle, avait un câlin, comme ça, sans raison...

Un simple câlin aurait évité la crise.

 
Un simple besoin d'amour...

Un besoin aussi important que celui de se nourrir.

 

Cette petite fille a été humiliée, ignorée, incomprise, tapéé sous les yeux d'autres parents qui n'ont fait que plaindre la mère au nom du tabou de l'éducation... pour un câlin.


Ce ne fut qu'un banal act de violence éducative ordinaire...

 

papafesse.jpg

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article

toys at walmart 29/06/2015 09:47

The author did a great job through posting this blog. In fact, Oil is a necessary for our daily life and we can't live without it in the

half up half down hairstyles 03/06/2015 18:05

Hair is common in mammals on earth, and almost all mammals groom themselves and their body hair as part of hygiene. But it is only Humans, who pay more attention to hairstyles for the hair on their heads. In the past few centuries, new and fashionable hairstyles have become the rage, especially among the rich and famous. In the modern world

li polymer battery manufacturer 27/05/2015 11:03

This is very educational content and written well for a change. It’s nice to see that some people still understand how to write a quality post!

carpet cleaning 22/05/2015 18:34

This is really a nice and informative, containing all information and also has a great impact on the new technology. Thanks for sharing it,

li polymer battery 06/05/2015 13:30

I will provide you High PR Blog commenting service, will provide 50 PR3 actual page rank backlinks. All comments will be on above said PR pages. I will surly increase your search engine ratings.