Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Deuxième service !!!

Je flippais un peu de remettre le couvert.

Et si ça ne remarchait pas...

Et si j'avais mal, encore...

Et si mon bébé faisait parti de ces petits bouts qui ne veulent pas téter...

J'avais peur de relancer la machine, mais tellement hâte !!!

 

Le grand jour est arrivé.

Je l'ai attendu ce "grand" jour, le jour de la rencontre... Le dernier de 9 longs mois vraiment pénibles... Le premier d'une vie... Le premier de notre aventure lactée !

Là, grande différence par rapport à l'autre plus beau jour de ma vie : je connaissais et savais ce que je voulais. Mon allaitement serait vraiment à la demande comme je le ressentais et comme mon bébé voudrait !

 

Mon petit homme est là sur moi. Ce regard intense. Cette petite bouche en coeur.

Il cherche mon sein, mais il faut attendre... un tout petit peu.

Enfin, je lui présente son garde manger, il se jette dessus et prend sa première tétée comme un grand !


Waahouu, c'est reparti... je ne suis que joie !


P1040019.JPG

 

Cet accouchement nous a quand même un peu crevés alors pour les premières heures ce sera allaitement aux signes d'éveils... Une petite bouche qui bouge, une petite langue qui sort et hop, une tétée !

C'est là que mes seuls ennuis ont commencés... Oui, oui, les seuls.

Je suis devenue "celle qui a allaité 13 mois" et qui ne voulait pas compter, ni écrire, ni se plier aux règles de l'hôpital.

La mère indigne qui gavait son petit.

Deux larmes, juste deux petites larmes vite balayées par mon "kiffage" de la tétée et une montée de lait sans aucune douleur à même pas J2 !!! Oui, oui, pas une seule douleur, pas d'obus sur-tendus, pas d'engorgements... juste mon p'tit mec qui tétouille en open bar.

Des crevasses ? Que nenni !!! Juste des positions que l'on variait et un loulou bien parallèle au buste de sa maman... Pas une crevasse, pas une douleur et pourtant Babycadet tétait largement plus de 20 minutes par sein et de façon trèèèèèèèès fréquentes.

 

Et voilà la machine lancée !!!

 

Après, il y a des phases +++  !!! Et quelques phases - - - ...

 

Phase 1 :

3 semaines de pur bonheur !!! On continue aux signes d'éveil. Jours, nuits, Lolo et bob sont en pleine saison galactogène !!! Le cododo est bien sûr de circonstance, tout comme ma jpmbb (un peu de pub au passage parce qu'elle est vraiment bien cette écharpe !!!), je ne suis que maman. Je nourris et je câline, je rassure et je partage, j'aime, j'aime, j'aime.... Bref, je suis sur mon nuage de lait en compagnie de ma petite famille.

P1040244.JPG

Phase 2 :

Bon, là c'est un peu moins bisounours !!!

C'est là, qu'il faut s'accrocher. C'est là que tout se fait...

Même en ayant déjà allaité 13 mois...

Là, ouach !!! Que c'est prenant l'allaitement !

Babycadet tout sage se transforme en Babycadet hurleur, exigeant et affamé. Comme l'impression d'être juste une maman laitière et là, ça devient pesant... Parce qu'au bout d'un mois à ne faire que ça, ben j'aurais bien aimé... juste prendre une douche tranquille... sans parler de l'Aînée qui voudrait bien récupérer un peu sa maman...

C'est là que Chéri entre en jeu !!! Parce que sans le soutien de mon homme... j'aurais tout plaqué !

Oui, oui, moi la ouf-extrémiste-de l'allaitement j'ai pensé passer au lait artificiel juste pour avoir un peu de temps pour moi... Cette pensée m'envahissait dans les moments où je me sentais dépassée par ce bébé sangsue, par cette maison ressemblant à Beyrouth, par cette bambine chouineuse et par ces cheveux gras... Alors j'avais envie de hurler, moi aussi, et de tout plaquer...

Même pour le deuxième, c'est encore un peu difficile d'oublier d'être égoïste, mais là ça dure moins longtemps, je te rassure.

Donc, je disais, Chéri rentre en scène !!! D'abord pour essuyer tous les reproches possible et inimaginables (pardon, pardon, pardon...), ensuite pour réconforter (merci, merci, merci...), pour encourager (je l'aime, je l'aime, je l'aime...) et enfin pour seconder. Et, oui, chez nous l'allaitement se fait à deux, parce que sans un papa qui soutiens et ben c'est presque foutu d'avance ou alors, il faut s'accrocher... et bien s'accrocher. Chéri passait donc en mode papa à 100 % dès qu'il mettait un pied dans la maison. Sa priorité, tout comme la mienne : l'allaitement de notre fils !!! 

Cette phase relou dure environ 3 semaines... Et bizarrement c'est pendant cette période que la plus part des mamans stoppent leur allaitement avec des excuses toutes aussi farfelues les unes que les autres (un autre sujet qu'il faudrait que j'aborde un de ces quatre, tiens !)... Parce qu'en plus de se retrouver étouffée par ce tout petit bébé, il y a souvent un pic de croissance (oh, un autre nouveau sujet !).

P1040707.JPG

 

Phase 3 :

6 semaines, tout est mis en place. Les tétées, les siestes, l'organisation de la maison. Tout va mieux, tout va bien ! Petite ombre au tableau quand même : un REF, ou plus précisément un Réflexe d'Ejection Fort du lait. Ce maudit REF qui étrangle mon bébé et le fait décoller des courbes de son carnet de santé. Évidemment j'ai le droit à une petite remarque du médecin sur le poids de mon fils qu'il faudrait que je cale toutes les 3 heures.

Il était temps de remettre les pendules à l'heure avec le doc :

" Phil, l'allaitement, c'est moi, rien que moi ! Je sais, mon fils a pris beaucoup mais il est en parfaite santé et très éveillé alors pour moi il n'y a rien qui cloche à part mon REF que tu ne sauras évidement pas aborder car l'allaitement et toi, j'ai cru comprendre que ça faisait deux, non ?"

Mise au point effectuée.

 

J'ai géré mon REF (un très prochain article) et tout est rentré dans l'ordre. Les tétées sont enfin devenues moins sportive pour moi et mon loupiot !


P1050648.JPG

THE tétée VIP chez Cendrillon !

 

Et depuis ? ben tout roule !!!

On est toujours à la demande. Entre 4 et 20 tétées par jours, je crois... Nan, en fait, j'en sais rien, il tète quand il veut. 

Babycadet a explosé la courbe du carnet de santé : 9kg à 5 mois !

Alors, il est toujours rachitique mon bébé ???

Il est tout plein de mon lait, tout plein de gros bourre-lait que j'ai trop envie de manger !!!


Et comment je suis fière de ça, je vous raconte même pas !!!


Ça y est, je suis devenue une extrémiste de l'allaitement, ma nouvelle religion, ma passion !!!

Le gros kiffe, quoi !!!

P1070043.JPG

 

Je voudrais teminer par une citation de Honoré de Balzac (1799-1850), tirée des Mémoires de deux jeunes mariées :

"J'ai soudain été mère. Voilà le bonheur, la joie, une joie ineffable, quoiqu'elle n'aille pas sans quelques douleurs. Oh ! ma belle jalouse, combien tu apprécieras un plaisir qui n'est qu'entre nous, l'enfant et Dieu. Ce petit être ne connait absolument que notre sein. Il n'y a pour lui que ce point brillant dans le monde, il l'aime de toutes ses forces, il ne pense qu'à cette fontaine de vie, il y vient et s'en va pour dormir, il se réveille pour y retourner [...] Enfanter, ce n'est rien : mais nourrir, c'est enfanter à toute heure. [...] Quels regards un enfant jette altenativement de notre sein à nos yeux ! Quels rêves on fait en le voyant suspendu par les lèvres à son trésor. [...] Cette adorable sensation de son premier cri, qui fut pour moi ce que le premier rayon de soleil a été  pour la terre, je l'ai retrouvée en sentant mon lait emplir la bouche ; je l'ai retrouvée en recevant son premier regard, je viens de le retrouver en savourant dans son premier regard, sa première pensée. [...] Il n'y a rien  de plus visible, ni de perceptible dans la conception, ni même dans la grossesse ; mais être nourrice, ma Louise, c'est un bonheur de tous les moments. On voit ce que devient le lait, il se fait chair, il fleurit aux bout de ces doigts mignons qui ressemblent à des fleurs et qui en ont la délicatesse ; il grandit en ongles fins et transparents, il s'effile en cheveux, il s'agite avec les pieds. Oh ! des pieds d'enfant, mais c'est tout un langage. L'enfant commence à s'exprimer par là. [...] Nourir, Louise ! C'est une transformation qu'on suit d'heure en heure et d'un oeil hébété. Les cris, vous ne les entendez point par les oreilles, mais par le coeur ; les sourires des yeux ou les lèvres, ou les agitations des pieds, vous les comprenez comme si Dieu vous écrivait des caractères en lettres de feu dans l'espace ! Il n'y a plus rien dans le monde qui vous intéresse [...]. On est à soi seul le monde pour cet enfant, comme l'enfant est le monde pour vous ! On est sûre que notre vie est partagée, on est si amplement récompensée des peines qu'on se donne et des souffrances qu'on endure [...]."555885_10150981368029803_1056625969_n.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

millet 24/07/2012 15:54

c'est , comme d'habitude, merveilleux !!!
j'espère qu'un jour ce blog se terminera en bouquin, et qu'il fera un best-seller !!! même une référence pour toutes les mamans qui se posent tant de questions sur le faite de devenir une maman!!!!
Bravo ma chérie, continue comme ça, Maman est si fière de toi !!! je t'aime !!!!