Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Choisir son accouchement...

C'est notre droit !

La cours européenne confirme que l'accouchement est un droit de la vie privée.

 

C'est à dire...

 

Oui, oui, on a le droit de choisir la façon dont on souhaite accoucher.

On a le droit de choisir son accompagnant à la naissance.

On a le droit de choisir le lieu où l'on souhaite accoucher.

On peut choisir son accouchement.

 

Et comment qu'on fait ???

Et ben, on se prend en main !!!

Nous les filles libre du XXIième siècle, nous les filles qui avons accès à l'information, nous les petites filles et filles des féministes qui ont brûlé leur soutien-gorge, il faut qu'on s'affirme !!!

 

Je trouve ça tellement dommage que des médecins nous volent cet instant magique qu'est la naissance...

 

Je ne suis pas anti-médecin, loin de là.

Je reconnais que les progrès de la médecine concernant les accouchements ont sauvé plus d'une vie. Je serai vraiment bête de dire le contraire mais pourquoi s'obstiner à surmédicaliser un acte aussi naturel ? Surtout quand on sait qu'une surmédicalisassions peu planter un accouchement...

Pourquoi imposer la péridural ? Pourquoi continuer d'allonger la femme ? Pourquoi vouloir tout gérer à ce point ?

Je ne comprends pas.

 

Pour mon premier accouchement, j'ai voulu faire confiance.

Je me suis complètement remise entre les mains de l'hôpital, comme je regrette aujourd'hui.

Certes une césarienne est un acte bénin pour eux mais elle reste une opération chirurgicale. On souffre moins sur le moment et certain gynécologue aime clamer haut et fort que c'est mieux et que ça ne laisse qu'une toute petite cicatrice... Sur le ventre. Mais dans le coeur de la maman, cette cicatrice est énorme.

Pour moi, elle reste une plaie ouverte depuis le 13 juillet 2009...

Cet accouchement surmédicalisé devenu césarienne pour le plaisir d'un médecin, me handicape tous les jours dans ma vie de maman.

A cause de cette césarienne, j'ai l'impression d'avoir loupé beaucoup de chose avec mon Aînée, surtout les premiers mois. Je ne pourrais jamais rattraper ça...

Cette césarienne m'a aussi planté ma deuxième grossesse, j'en suis sure.

Tout se passe dans la tête...

J'avais tellement peur de revivre ce moment de déchirement.

 

Ce deuxième accouchement, je le voulais d'une certaine façon.

Je m'étais informée et j'ai bien fait.

Avec cette accouchement par voie basse, qui n'a finalement été que très peu médicalisé, j'ai réparé un peu mes premiers pas de maman. Il a pensé mon coeur meurtri.

 

Y a t il vraiment eu une différence ?

Oh que oui !!!

Ce lien qui me reliait à mon fils n'a jamais été rompu. Je n'ai pas eu ce temps d'adaptation comme avec l'Aînée.

J'ai su tout de suite que c'était mon fils, je l'ai aimé de suite.

Pour l'Aînée, ce fut tellement plus difficile.

 

L'enfantement, je vois ça comme tout un processus et louper une de ces étapes peu déstabiliser pour la vie.

Ma princesse, qui a été arraché de mes entrailles, était un bébé tellement anxieux. Elle pleurait tellement...

Heureusement, il y avait ce lien lactée qui l'a aidée à me retrouver, à me reconnaître.

Aujourd'hui encore, elle a besoin d'être rassurée.

 

BabyCadet, lui, il est si calme, si serein...

C'est comme s'il avait toujours été là.

Dans mon projet de naissance, j'ai tout fait pour que son arrivée parmi nous se passe en douceur.

J'ai bien fait.

Et surtout, je vois la différence. Il ne pleure jamais.

 

Une arrivée en douceur, des bras a volonté, des tétées pas que pour manger, je crois que c'est ça notre secret.

 

On a beau me dire que chaque enfant est différent, je reste persuadée que depuis que j'ai décidé d'être plus à l'écoute de nos corps plutôt que des médecins la vie est plus facile.

 

 

Alors les meufs, arrêtez d'avoir une confiance aveugle envers des médecins qui ne voit en nous que des chèques et des billets !

Faites vous confiance, écoutez vous et surtout informez vous ! 

C'est tellement grisant d'obtenir ce que l'on veut, comme on le veut.

choisir-accouchement.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article