Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A propos du baptème...

Baptiser son enfant ? Quelle question !!! Cela parait assez évident. Mais lui imposer une religion, il n'en était pas question ! Je ne me voyais pas imposer à ma fille un dieu qu'elle renierait sans doute dans 15 ans... Autant la laisser choisir sa voie. Nous tenions tout de même à ce que notre Nénette ait "SA" journée et aussi à officialiser le statut du parrain et de la marraine. Nous avons dons trouvé un très bon compromis : LE BAPTEME REPUPLICAIN.

 

"CE" baptème nous parlait beaucoup plus qu'un plongeon dans l'eau bénite. Après tout, ne sommes nous pas citoyen français avant même de pratiquer toutes religions ? En tout cas pour nous c'est le cas. Du coup, fêter la venue de notre fille au seing de notre République me semblait plus crédible que de l'accueillir dans n'importe qu'elle communauté.

 

Annoncer notre choix à la famille n'a pas été très évident... ( "de tout façon, il ne fond rien comme tout le monde !" dixit une personne bien aimable ). Encore du changement ! Après tout c'est tout nous ça !

 

Mais c'est quoi  ce "baptème républicain" ? En France, le parrainage civile (ou baptème républicain ) remonte à la loi du 20 prairial, an II (8 juin 1794) relative actes civil, réservés aux municipalités.

Il tomba aux oubliettes au XIXème siècle, mais fut relancé an 1892 par la municipalité de Saint-Denis, afin de soustraire la jeunesse à l'influence des religions qui atrophient et faussent son intelligence. Il fut très en vogue à la Belle Époque dans le Nord de la France, avant de se raréfier. Il a toujours cours dans certaines municipalités. Il retrouva, en 1989, de la vigueur lors des commémorations de la Révolution Française, ce qui le replace bien historiquement comme un acte républicain.

Il relève de la coutume : aucune loi ne le prévoit. Les municipalités ne sont pas obligées de le pratiquer, ne peuvent les enregistrer sur les mêmes registres que les autres actes d'état-civil. Cependant, elles sont autorisées à les célébrer, et à en tenir un registre séparé. L'acte de parrainage n'a aucune valeur légale mais plutôt morale . 

 france

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article