Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A moi... quand j'avais 16 ans.

Souvent je repense à celle que j'étais il y a 15 ans...

Et quand je regarde le chemin parcouru, je dois dire que je suis loin de ce que je pouvais imaginer à 16 ans. 

Plusieurs jolis billets de blogueuses émérites m'ont touché alors qu'elles écrivaient à celle qu'elles étaient à 16 ans, jusqu'à ce que je tombe sur  les mots de Natacha Birds.

Des mots qui m'ont ému

 Ça m'a donné envie de relire mon journal intime que je tenais quotidiennement à 16 ans, toute mon adolescence tient dans ce carnet.

Pour moi aussi, c'est cette année-là que tout a commencé...

 

 

 

Chère Marie,

 

Ça y est, on est en l'an 2000 ! Tu as 16 ans. Déjà ; ou plutôt enfin !

Tu te souviens quand tu étais en CM2 et qu'avec Charlotte, vous vous imaginiez l'an 2000, vos 16 ans ? Moi, je m'en rappelle comme ci c'était hier...


Comme tu peux le constater, les voitures ne volent pas. Elles ne voleront pas non plus dans 15 ans, je le sais car c'est de là que je t'écris. Dans 15 ans...

Ces 15 ans sont passés à une vitesse folle ! C'est dingue !

Et en 15 ans, tu vas en faire des trucs, des trucs de fous ! Mais rien de ce que tu peux imaginer quand tu rêvasses près du chauffage en cours de maths... D'ailleurs ressaisit toi un peu ! Quoi queNan, oublie ce que je viens de te dire, si tu venais à modifier ne serait-ce qu'une rencontre, je ne serais pas celle que je suis aujourd'hui. 


Tu te demandes ce que sera ta vie dans 15 ans... Et bien, elle est riche ta vie !

Je ne peux pas trop t'en parler, ça gâcherait trop de bon moment. Ces bons moments qui s'avèrent être un carburant indispensable pour avancer dans cette chienne de vie !

J'aimerais juste que tu arrêtes de douter de toi. Et ose, bordel ! Ose ! La vie est trop courte... 

D'où je t'écris, je l'ai compris mais je n'ose toujours pas.

 

Je sais que tu te morfonds pas mal dans le fond de ta chambre aux murs recouverts d'affiches de parfums, oppressée par cette boule au ventre qui t'empêche de croire en toi et qui te fait te rebeller tous les soirs, mais ne t'inquiète ça va bientôt changer...

Bientôt tu auras 18 ans, bientôt.

Pour ce qui est des soirées que tu rates tous les week-ends, ben tu rates justes l'occasion de te faire des potes d'adolescence au long court... Tu vas en patir toute ta vie (au moins jusqu'à tes 29 ans et demi).

Pour ce qui est de la fiesta en elle-même, tu vas rattraper ça bien vite ! Un peu trop... Beaucoup trop, en fait ! (Juste un truc, le guronsan ce n'est quand même pas terrible-terrible, évite la double dose + le pain au chocolat après une cuite pour aller bosser, conseil d'amie).

Pour les mecs, enfin le mec... Tu verras.

Mais sache que l'homme qui me rend heureuse aujourd'hui à passer l'été avec toi ; un bon pote. Si je te dis qui c'est, tu ne me croiras pas, alors je ne t'en parlerai pas plus (tu es blasée, hein ?).

 

J'ai envie de te parler de tellement de choses que tu feras, de tellement de choses que tu vivras ! Oh rien d'exceptionnel mais rien de ce que tu peux imaginer. D'ailleurs, j'ai fait des trucs dont je n'en reviens toujours pas !

Je te dis juste un truc : tu seras maman et tu vas grave kiffer ça ! Oh oui, tu vas aimer...

 
Allez ma belle (mais si, tu es jolie ! Arrête juste de mettre ton velours à grosses côtes, il te fait vraiment un cul énorme.), vie !

 

Je t'embrasse très fort.

 

Marie

Ton toi en 2013.

 

Ps : Passe le bonjour à Élodie, Romi, Ambre et Claire pour moi. Elles me manquent... Et puis tient, petit exercice de dépassage de timidité : Passe le bonjour à tous les plasticiens de la 2 nd H, à Kéké et Vince aussi...
Ps2 : ne t'inquiète pas, tu n'as rien au nez ;)
Ps3 : rien aux fesses, non plus.

 

divers-1448.jpg

Là où tout a commencé...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alameresi 31/05/2013 15:29

J'adore ! Je me suis laissée emporter par le récit. Je vais me laisser tenter (enfin, si je trouve une heure pour le blog...)