Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand nous sommes devenus trois (partie1)...

Cela faisait donc quinze jours que je désespérait à attendre ma pépette, avec des contractions tous les jours...

 

Dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11, une contraction différente de celles des jours précédant m'a sortit des bras de morphee... Mais bizarre, elle ne m'a pas alarmée comme les précédentes... A partir de là, une contraction se faisait ressentir toute les 1h30. Mais ça restait très supportable. Je sentais que le moment tant attendue n'était vraiment pas loin. Un état de béatitude m'a envahie. J'ai eu envie de profiter à fond de ce bidou qui bougeait énormément... Pierre est allé à la pêche... Et moi je suis restée en tête à tête avec ma pépette... Les contractions devenaient de plus en plus fortes mais toujours très espacées... Histoire de faire avancer les choses un peu plus vite, je suis partie faire les boutiques... En faisant mes derniers achats, les contractions se sont rapprochées... Une toutes les heures... Mais ça restait supportable... De retour à la maison, je me suis donc décidée à annoncer à Pierre que j'avais des contractions assez régulières et qui augmentaient en intensité... Nous avons donc passer la soirée tous les deux à guetter les moindres signes. Après un petit passage au toilette, je me rend compte que je perd du bouchon muqueux... Et on se couche paisiblement....

Dimanche 12, à 1h du mat', une très grosse contraction me réveille. Là, ça commence à faire mal !!! Une demi heure plus tard, la même... Je décide de prendre 2 spasfons en me disant qui si c'est un faux travail, la prochaine contraction ne sera pas si intense et qu'il n'y en aura peut être pas... La demi heure passe... La même contraction se fait sentir... Je passe au deuxième truc apaisant et indicateur de faux travail : le bain. 3 h du mat', je rentre dans l'eau chaude... Me détend au possible... Au bout de 30 min, je contracte... Aïe !!!  Je sors après 45 min de trempette. Dernier remède anti faux-travail : le suppo. Et bien lui non plus n'a rien fait, les contractions sont toujours là !!! C'est à ce moment là que j'ai vraiment réalisé que ma pépette était sur le chemin de la planète Terre... J'ai passé la nuit à contrôler les contractions, jusqu'au réveil de Pierre.
10h : Toujours la même intensité, toujours toutes les 30 min. Ptit déj' au pain frai devant Turbo... On était plus dans nos pensées, qu'a regarder la télé...
14h : Toujours toutes les 30 minutes, mais quand même plus forte que dans la mâtiné. On décide donc d'aller se balader en voiture sur la côte. Les contractions sont de plus en plus fortes. A chaque fois que je contracte, je me concentre sur ma respiration et stop tout ce que je fais. On fait le tour de Dinard, les parisiens m'énervent !!! Du coup les contractions se rapprochent, on passe à 15 minutes... Pierre me propose d'aller "cruser" à St Briac... D'habitude, je n'aime pas trop, trop de parisiens... Mais là, vu que les touristes font s'activer mes contractions, on y va... Les parisiens m'énervent, les contractions se rapprochent... On décide de s'arrêter chez Lulu. A peine descendu de voiture, une énorme contraction me plie en deux... On monte quand même boire une café. Je contracte toutes les 10 minutes.
18h : on rentre à la maison. Le chemin du retour est un supplice à chaque contractions... J'en arracherai la poignée de la voiture... Odile et Christian passe nous faire un coucou... Je contracte toutes les 5 minutes... Ça y est, j'ai enfin atteint les fameuses 5 minutes ! Dans 2 heures on décolle pour la mater'...
On finit de préparer les affaires... Je tourne... Je vire... J'ai mal... Pierre chronomètre...
20h30 : on décolle enfin... Je passe tout le trajet accrochée à la poignée...
21h : on arrive enfin à l'hôpital ! Le temps de monter et je contracte 3 fois... Une sage-femme nous accueille immédiatement... On passe en salle d'admission...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article