Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allaité 3 ans #babycadet

"L'astre déroulait sa flamme, la vie flambait là, en une floraison de santé et de beauté. Il n'était pas d'épanuissement plus glorieux, de symbole plus sacré de l'éternité vivante :

l'enfant au sein de sa la mère.

C'était l'enfantement qui continuait, la mère se donnait encore toute pendant de longs mois, achevait de créer l'homme, ouvrait la fontaine de vie qui coulait de sa chair sur le monde.

Elle n'arrachait de ses entrailles l'enfant nu et fragile que pour le reprendre contre sa gorge tiède, nouveau refuge d'amour, où il se réchauffait, où il se nourrissait. Et rien n'apparaissait plus simple et plus nécessaire.

Elle seule, pour leur beauté, pour leur santé à tous les deux, était normalement la nourrice, après avoir été la créatrice.

Il n'y avait ainsi, dans l'allégresse, dans l'espérance infinie qu'ils épandaient autour d'eux, que la naturelle grandeur de tout ce qui pousse sainement, logiquement, élargissant la moisson humaine" 

Fécondité, Emile Zola (1880-1902)

 

 

Enceinte de BabyCadet, l'allaitement était une évidence pour moi. Je ne me suis pas posé de questions, à part peut-être sur le fait de mener au mieux et dès le début ce deuxième allaitement. Je ne me suis pas non plus demandé combien de temps je l'allaiterai, je voulais vivre cette nouvelle aventure lactée au jour le jour et pourquoi pas aller jusqu'au sevrage naturel...

 

 

Mon bébé tout cool est arrivé.

 

La première tétée fut intense en émotion, j'attendais cet instant avec une grande impatience !


Tout c'est parfaitement bien mis en route ! Pas de crevasses, pas de doute, pas d'interrogations ! Une montée de lait toute en douceur et un bébé qui s'arrondissait rapidement.


Un début d'allaitement aussi parfait que mon nouveau bébé !

 

 

Il y a eu le cap des trois semaines. Il fut difficile ce cap !

BabyCadet demandait beaucoup, mais il y avait aussi l'Aînée qui excellait dans son besoin de maman. J'ai souvent été dépassée, j'ai parfois pensé à passer le relais à Chéri en insérant quelques biberons... Mais le lendemain, bien souvent, tout rentrait dans l'ordre. Un rythme plus paisible reprenait place. Bien souvent mon bébé faisait alors une nouvelle acquisition, ce qui me confortait dans mon choix initial.

 

Il y a eu plusieurs caps comme ça.


Des moments où les tétées étaient parfois envahissantes, où j'avais cette impression qu'il tétait plus que ses premières semaines de vie. Vers 18 mois, ce fut intense puis d'un coup tout s'est apaisé, régulé...

 

 

Il y a eu les dents et quelques inévitables morsures.

 

Il y a eu cet herpès et ma première crevasse au bout de 12 mois d'allaitement. Heureusement qu'il y avait les tétées ça nous a évité l'hospitalisation.


Il y a eu quelques gastros minimisées par l'allaitement.


Il y a eu des instants tout doux rien qu'à nous.


Il y a eu des tétées le jour , la nuit, partout, n'importe quand, n'importe comment !


Il y a eu des tétées rigolotes, des tétées fous rires, des tétées câlins, des tétées bisous, des tétées acrobatiques, des tétées photo mais surtout des tétées amour.

 

 

Il y a eu cette grossesse.

Ces tétées inoubliables alors que mon ventre s'arrondissait. Les caresses de mon grand bébé sur ce ventre rond où se cachait son petit frère.


Il y a eu leur première co-tétée qui fut un tsounamie d'amour ! S'en sont suivi des centaines d'autres mêlées de petites mains qui se découvrent, de visages qui se scrutent, de cheveux entortillés et de premières chamailles !

 

Il y a donc eu le co-allaitement.

Ce fut parfois prenant mais pas du tout aussi épuisant qu'on peut l'imaginer.

Je pense que ça a beaucoup aidé mon BabyCadet à accepter son petit frère, ça me permettait de garder des têtes à têtes quotidiens avec lui, moments que je ne prenais pas autant pour l'Aînée...

Ca m'a fait réfléchir et reconsidérer mon temps quant aux besoins de mes enfants.

 

 

On a finalement trouvé notre rythme : quatre tétées en journée dont une co-tétée vers 19h. Je pense que c'était sa préférée celle de 19h. Enfin surtout celle qui était plus qu'un besoin ! Elle apaisait la faim qui commençait à se faire sentir et atténuait la fatigue qui pointait aussi le bout de son nez.

 

 

Il y a eu cette modification de sa succion qui entraînait des douleurs. J'avais l'impression qu'il ne savait plus téter, qu'en grandissant il perdait son réflexe de succion.


Il y a d'abord eu la tétée de la sieste qui s'est évaporée en même temps que cette dernière, d'ailleurs.


Il y a eu ensuite la tétée du matin à disparaître. Le bateau de pirates est devenu soudainement plus intéressant qu'un câlin matinal avec maman.


Il y eut petit à petit un délaissement de la tétée du soir pour l'histoire racontée par papa dans le lit de la grande sœur.

 

Il y a eu ce soir où il a pleuré. Il devait être 19h. Il a réussi à exprimer ce qu'il avait... Il était fatigué. Il a bu un grand verre d'eau et il m'a fait un câlin puis il est reparti jouer en attendant que l'on passe à table.

En le regardant repartir vers sa sœur, je me suis alors rendu compte qu'il ne m'avait pas demandé de téter pour se calmer. Puis je me suis rendu compte qu'en fait Ca faisant cinq jours que mon fils n'avait pas tété !

 

 

Etait-ce la fin de notre voyage lactée ?

J'ai eu un petit pincement au cœur.

Ca m'a fait bizarre. Puis je ne me rappelais plus de notre dernière tétée...

Les boules !

 

 

Il y a eu cette série de photos dans mon téléphone. J'avais finalement des photos de notre dernière tétée !

D'un coup je me suis rappelé qu'en sortant du bain, ce mercredi matin, il m'avait dit :

" Je suis grand ! Mais une tite tétée et hop je suis plus un bébé !"

 

Il y a eu ce moment où je n'ai pu m'empêcher de lui demander s'il voulait une tétée... Il m'a alors dit

" Je suis grand maman. Ca y est les bonbons c'est meilleur que le lait"

Puis il est reparti vaquer à ses occupations !

 

 

J'aurai allaité mon Babycadet un peu plus de trois ans ! Trois ans et trois mois exactement ! 

Je suis plus que ravie de notre parcours lactée. Ce fut un merveilleux allaitement !

Mais ce qui me comble le plus c'est d'avoir permis à mon fils de prendre son temps pour grandir au creux de mes bras et au plus près de mon cœur, de lui avoir donné le maximum de cet or que j'ai produit, ce lait idéal pour lui.

 

Puis un jour, il s'est senti grand !

Il s'est mis à parler, il n'a plus jamais mouillé son lit et il a décidé d'arrêter de téter.

Mon grand.

Allaité 3 ans #babycadet

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Laureen 02/09/2015 20:51

Trop beau !
Belle aventure, très joliment racontée qui m'a donné la chair de cocotte :)
Ça fait longtemps...je n'arrive pas à te joindre par tel ! Je pense fort à toi, à vous, je t'embrasse !!

Marie 02/09/2015 21:03

Oh comme ca me fait plaisir ces quelques mots ❤️ Je pense aussi bien fort a vous.