Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Et la religion ?

Bretons, catholiques non pratiquants, plutôt païens à chanter la bonne du curée, on s’était dit qu’on n’imposerait pas de religion à nos enfants. Je crois que c’est une des premières portes que nous ayons décider de laisser ouverte pour nos enfants afin de les laisser maître de leurs convictions religieuses.

Et la religion ?

Son papa et moi, avons été baptisé bébé plus par tradition que par réelle conviction religieuse. Dans nos familles, plutôt chez les grands-parents, la religion avait une place. Une toute petite chez mes grands-parents, et un grand engagement auprès de la communauté de la part des grands parents de leur papa. La première communion pour Chéri, pas un jour de cathé pour moi. Mes parents m’ont laissé le choix de m’engager ou pas. J’ai préféré resté dormir le mercredi matin. Ma petite sœur s’y est intéressé, elle a même été enfant de cœur ! Je me souviens des copains, soûlés par le cathé et la messe, qui avait en carotte les cadeaux de la grande communion. J’ai toujours trouvé ça bizarre de s’engager dans une religion pour la chaine-hifi ou la gourmette plaqué or !

De mon côté, je me suis intéressé à cette religion qui était la base de mon éducation. Des fois maman nous lisait des passages de la bible comme des histoires un peu magiques le soir dans son lit. La vie de Jésus m’intriguait. J’ai demandé des livres sur Jésus (livre de Decaux dont le dessin de la couverture m’effrayait, les yeux marrons de Jésus me filaient une de ces frousses !), je prenais plaisir à aller visiter les églises à Noël et à écouter mes Mamie raconter leurs anecdotes d’enfants élevée à orphelinat, par les bonnes sœurs !

En grandissant, je me suis détaché de tout ça tout en continuant de faire la croix sous le pain et d’aller mettre un cierge à Sainte Marie quand ça n’allait pas trop où quand j’avais un examen. Pas pratiquante mais tellement intriguée par les religions.

 

 

Quand on a décidé d’avoir un enfant, on s’est posé la question :

baptême religieux ou pas ?

On a validé la liberté de choix pour notre enfant tout en faisant le choix de lui parler des différentes religions. J’ai acquis une bible et un coran, je n’ai rien compris au judaïsme alors je me suis arrêté à l’ancien testament. Le bouddhisme, je trouvais ça aussi très intéressant. Mais il y avait quand même comme un besoin d’appartenir une communauté, c’est alors qu’on s’est dit qu’en tant que citoyens français, l’option baptême civile était une bonne idée ! On a donc préparé son baptême civil pour fêter sa place de citoyenne en herbe !

C’était trop bien !

A propos du Baptême 

Les préparatifs

Le parrainage 

Une super Soirée

 

 

La Paupiette a grandi et sa curiosité aussi ! Les questions sur les églises, Noël, Pâques… Même si nous avions fait le choix de ne pas la baptiser religieusement, il nous fallait lui expliquer les fondements de nos traditions françaises. On a beau être dans un pays laïque, la tradition y est catholique. C’était rigolo de lui expliquer tout ça, mais je voyais que ce n’était pas clair pour elle !

 

 

Puis l’école... 

D'abord le public et une énorme déception de l’école libre de notre beau pays. Du chacun pour soi, peu d’écoute (pour ne pas dire, pas du tout), de la violence… Notre choix s’est donc dirigé vers une école privée que je sentais bien ! Ça respirait la bienveillance dans le bureau de la directrice ! Mais qui dit école privée, dit école catholique ! Ça remettait un peu nos choix en doute… Mais après une prise d’information, le fonctionnement de l’école privée par rapport à la religion collait bien avec nos souhaits pour notre fille : elle aurait de la culture religieuse ; elle apprendrait donc les religions sans en apprendre la pratique. Parfait !

De là, j’ai découvert un univers qui m’était alors plutôt inconnu ! La communauté religieuse. Ça fait 5 ans que nous fréquentons cette école, il y a eu beaucoup de hauts et quelques bas, mais toujours de l’écoute. Une solidarité entre parents qui fait chaud au cœur. Au début, les croix dans les classes nous un peu… Choquées. Je n’avais jamais eu un christ sur la croix de mis en évidence dans mon environnement de toute ma vie ! Mais jamais, alors, il n’y a eu de forcing par rapport à la religion. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé l’approche proposé par l’école : de guider l’enfant qui le souhaite, qui s’interroge et veut.

Ma Paupiette s’est follement investie dans la culture religieuse ! On en a beaucoup discuté, elle a choisi des livres bibliques chez Emaus, elle a demandé à assister aux messes proposées pour les temps fort de l’école. Je l’ai accompagnée, elle m’a appris plein de chose !

Et la religion ?

Puis en CE1, le vrai cathé !

On l’inscrit ou pas ? Qu’est ce qu’on fait ?

Je ne me suis pas trop penchée sur le sujet, je me disais que l’approche « de loin » était pas mal. Ma fille, elle, ne le voyait pas de cet œil. Elle voulait aller plus loin dans la religion et faire du cathé ! L’autorité parental a donc validé de choix de l’enfant. L’enfant a adoré ! C’était le vendredi, avec des bénévoles, du partage, de l’histoire, de la bienveillance, de l’empathie, … A chaque fois, j’ai retrouvé une enfant paisible mais toujours aussi critique, alors on échangeait sur ce qu’elle avait entendu, de ce qu’elle en pensait, de ce que j’en pensais. Des fois on a approfondi le sujet, des fois sur plusieurs jours… Si on m’avait dit, il y a dix ans que j’échangerai sur la religion avec mon enfant, je n’y aurais pas cru !

J’aime beaucoup l’amour qui règne dans cette communauté ! L’école réunit des familles d’horizons différent autour de nos enfants, la religion crée un truc en plus dans ce lien, je ne se saurai pas l’expliquer mais il y a un truc en plus ! La foi, peut être !

 

 

Cette année, c’est le CE2 et normalement la petite communion.

Ma fille a demandé à se faire baptiser par choix. Elle veut rentrer dans la communauté. Même pas pour faire comme les copines et encore moins pour les cadeaux mais par choix. Elle prie le soir dans sa chambre et a déjà noté les dates des messes paroissiales sur son calendrier. Pour ses 8 ans, alors que la famille était réunie dont son parrain et sa marraine, elle a préparé des petits faireparts pour annoncer, à tous, son choix de se faire baptiser à l’Eglise.

Elle n’a que 8 ans mais elle raisonne déjà beaucoup cette petite Paupiette. On l’aura accompagné dans son choix, c’était notre souhait premier de parent.

 

Cette année va être une année spéciale pour ma Paupiette… On va préparer son baptême !

 

Paix et Amour <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article