Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elle danse

Je dois dire que c’était un de mes rêves : faire de la danse classique.

Mais c’était trop loin et trop cher quand j’étais petite, alors c’est dans la petite asso de danse de mon village d’enfance que j’ai appris à danser. Quatorze années de danse stoppée à 18 ans…

Après c’est en boite que je dansais, c’était bizarrement plus…facile mais beaucoup moins passionnant.

Les années ont passés… Mes bébés sont nés… Ils ont grandi.

La danse a toujours eu une petite place dans mon cœur. Ce sentiment de légèreté lorsque, sur n’importe quel rythme, mon corps suivait le tempo sans limite, sans barrières. Seulement la musique et moi. Le meilleur souvenir que je garde est ce stage de danse africaine qui fut… Waouh !!! C’est par la danse que j’ai appris à lâcher prise. Ça m’a aidé dans mon développement personnel… Dans ces moments où trop de responsabilités pèsent sur mes épaules, grâce à la danse, j’arrive à me détendre et à lâcher prise. Le temps d’une chanson que j’aime, je dépose tous ces trucs qui me clouent à la réalité pour valser avec légèreté. Me sentir légère, portée par la musique et vivre mes émotions pleinement en dansant, parfois n’importe comment, parfois en reprenant une chorégraphie apprise ou créé de toutes pièces.

 

Elle danse

A la maison, quand ça ne va pas, on danse !

On met la musique forte et on danse. On se lâche, on rit, on fait des rondes, des farandoles, des pas de danses bretonnes, … On laisse la musique nous habiter, nous faire vibrer et nous permettre de vivre trois minutes dans un présent des plus intenses !

Loin de là, mon envie de projeter cette passion sur mes enfants, mais une terrible envie de la partager ! Depuis qu’ils sont tout petit, je danse avec eux… Danser, mon bébé enveloppé sur mon cœur par une douce écharpe, les yeux dans les yeux, se balancer sur un rythme léger… Un pur bonheur !

L’Aînée, depuis toute petite, en plus d’un sens du rythme étonnant se passionne pour les « pestacles », alors quand elle a eu 5 ans, on lui a proposé de faire une activité. Elle a choisi la danse, je pensais qu’elle aurait choisi le cirque. J’étais un peu septique… Ma paupiette si vive, si libre, choisissait une activité pleine de rigueur... La première année serait donc un essai.

 

Le cours de découverte avait lieu le samedi matin, un sixième matin à se lever tôt pour se préparer. Difficile pour ma grosse dormeuse de se lever à l’heure… Puis le pire des moments : le chignon. J’ai un gros problème avec ma fille et cet instant coiffure… Je crois que des mauvais souvenirs de mon enfance rejaillissent systématiquement dans ces moments-là. Instant où je me déteste ! Elle aussi n’aime pas que je la coiffe. Ça ne m’a pas été difficile de reconnaitre mon attitude toxique alors j’ai passé le relais, parce qu’il m’est impossible de transmettre cette colère qui m’est personnelle. Chéri est donc devenu un pro du chignon ! Pendant ce temps, j’ai travaillé mes émotions quant à ce moment qui m’était terrible ! Aujourd’hui, c’est derrière moi, j’arrive à prendre du plaisir à coiffer ma fille. Je ne crie plus et on s’amuse, même si elle demande à Chéri de lui tenir les mains pour la rassurer ( tu vois, j’ai foiré le lien là ! Ça m’a grave fait culpabiliser… J’ai creusée pour essayer de guérir et réparer… On est sur le chemin…). Malgré ces moments difficiles qui auraient pu la « dégoutée », elle allait toujours à la danse le sourire aux lèvres ! C’était comme un petite signe d’une passion naissante.

L’année du CP et de la mise ne place des nouveaux rythmes scolaires, on a fait une pause. Ça lui a manqué, beaucoup. Alors cette année, on l’a de nouveau inscrite aux cours de danse classique de l’Académie Rosa Bessière. Fierté pour la mère, joie pour la fille !

 

Cette année, on a pris plaisir à faire de joli chignon, à parler pas de bourrée ou polka, à imaginer de petites chorégraphies dans le salon. Je lui ai montré cette danse qu’on avait crée avec les copines (coucou Charlotte, Anne so et Mélanie ^^) sur les Spice Girl ! Ça l’a fait marrer !

 

Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique

Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique

Ma paupiette est une enfant très sensible, mais assez peu expressive sur ses émotions, quand elle n’a pas entièrement confiance. Elle est souvent tendue. Elle a souvent des soucis de cours de récrée qui lui font mal. Chaque jour, je la récupère de l’école tendue comme une arbalète ! Ce n’est pas l’école le problème, mais les différences de codes de communications qui existent entre elles et les enfants de son âge. C’est une insoumise qui tient tête toujours ! Jamais elle ne lâche ! Alors ça fight en récré et le soir, elle est triste… Comme je bénis la communication non violente dans ces moments ! Ça me permet de me détacher de mes émotions refoulées pour pouvoir accueillir la décharge de ma chère enfant. C’est souvent violent…

Mais à la danse… C’est tout autre chose !

Après la danse, elle est toujours heureuse !

Elle sautille comme un cabri, elle virevolte comme un papillon, elle est légère comme une plume.

La danse ne l’a rend que joie !

C’est son truc, je crois.

Comme j’aime la retrouver ainsi.

 

Je n’assiste jamais au cours, par contre nous avons des portes ouvertes et ces lors de ces dernières que j’ai compris que la danse l’habitait ! C’était loin d’être parfait (heureusement^^) mais qu’est ce qu’elle était heureuse ! Elle n’avait pas ce regard dure qui traduit son insoumission au chantage, non ! Elle souriait, légère. Elle riait de bon cœur. Mais surtout elle avait son regard pétillant, celui d’avant la cour de récré ! D’ailleurs ce regard, tu verrais comme il est plein d’amour et d’admiration quand elle s’adresse à ses professeurs de danse. Il faut dire que Rosa et Claire sont d’une bienveillance incroyable ! Rosa, c’est une rose : Elle a une autorité naturelle combinée à une bienveillance incroyable. Claire, elle est douceur et grâce.

C’est comme une deuxième famille !

 

Cette année, les cours de danse étaient sa bouffée d’oxygène, son moment à elle.

A l’académie de danse, elle s’épanouie. Elle apprend à rater et à réussir. Elle s’y est épanouie !

 

Le week-end dernier, c’était la grande représentation de fin d’année, le gala quoi !

 

MA -GI-QUE !!!

MA-GNI-FI-QUE !!!

 

Je suis une grande fan des mises en scène de Rosa Bessière. Tout est parfait.

Chaque tableau est magnifique ! Et LES costumes… Waouh !

Mes petites sœurs ont fait quelques années de danse avec Rosa, la grande émotive que je suis a pleuré à chaque spectacle, impressionnée par tant de beauté.

 

Cette année, c’est ma fille qui était sur scène. J’ai pleuré tout autant. Je me suis fait les deux représentations, histoire de ne pas en rater une miette !

Elle m’a bluffée… Ma petite danseuse étoile !

Je lui ai refilé mes secrets de danseuses de quand j’étais petite et on avait un signe secret pour booster la confiance une fois sur scène. Elle était si fière, si belle, ma Paupiette !

J’ai loupé la complicité autour de la coiffure, mais on partage un truc fort dans nos cœurs : La danse <3

 

Place aux photos !

(Sinon je vais encore pleurer ^^)

Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique
Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique
Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique

Académie de Danse Rosa Bessière -danse classique

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article