Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour de vrai

 

Elle est l'unique, elle est la fille.

La grande sœur, l’aînée, comme moi.

Elle a un sacré caractère et un cerveau qui tourne trop vite.

Ma Paupiette...

Pour de vrai

La regarder grandir chamboule souvent, pas mal de chose au fond de moi...

Parfois, ça me met même très en colère...

On est un peu...Electrique... Toutes les deux !

Mais, moi, je suis l'adulte, celle qui connait le secret des tempêtes qui chamboulent le cœur.

Je suis la maman qui est là pour l'accueillir et la guider, sans me donner le droit de l'orienter et de savoir pour elle.

 

 

Des fois, elle monte l'escalier en tapant du pied et en claquant la porte. 

Alors je soupire et lève les yeux au ciel, en me disant que je suis bien mal barrée...

Alors je souffle et me rapproche d'elle pour comprendre la raison de cette explosion si soudaine.

 

Quand elle est toute fermée comme ça, je sais les petites choses qui vont l'aider à tirer sur le fils qui dénouera ces émotions entremêlées. Dans ces moments, je lui ouvre mon cœur. Je lui dis ce que je vois, ce que je ressens et je la rassure. A chaque fois, ça ne manque pas, elle explose en pleur dans mes bras. Elle décharge... 

Alors, tous ces noms d'oiseaux qui ont heurté mon cœur s'envolent, remplacés par de doux bisous et de grands "je t'aime". 

On s'excuse et on s'interroge ensemble ; souvent à l'aide de jeux ou d'images ; à une solution, sur une façon positive d'appréhender une situation.

La tempête n'est plus. De nouveau elle rayonne.

 

Moi, aussi, souvent je suis en colère.

Cette colère silencieuse qui couve chez les parent avant d'exploser sur le premier tracas.

Je m'autorise à être en colère, je leur explique ce que je ressens et mon besoin d'aller évacuer, là, maintenant.

Je sors. Je souffle.

Les tensions de la colère glissent pour laisser place à la réflexion. 

Avec du recul, il m'est plus facile d'accepter et de comprendre mes émotions.

Quand je reviens, ils m'accueillent de leur amour. 

On s'excuse et on s'interroge ensemble à une solution qui conviendra à tout le monde.

 

Ils reproduisent... 

Ça me pousse à être vrai, à ne pas camoufler et à m'autoriser les émotions, qu'elles soient vives ou douces. Ça me pousse à apprendre à les gérer, tout comme eux.

 

Il y a cette chose que je vois grandir et qui rayonne chaque jour un peu plus... 

L'empathie. 

Elle est présente chez chacun de mes enfants, je la cultive et lui donne beaucoup d'importance. Elle me parait être à la base de ce respect, que la société déclare comme une chose rare aujourd'hui... Mais bizarrement, on ne le colle qu'au plus jeune, ce manque de respect...

 

 

Puis il y a ce dimanche...

Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous (il faut savoir relativiser sur le temps, quand on est breton). On prépare le barbecue. Ils jouent tous les trois dans le jardin. C'est eux qui ont proposé de nettoyer le salon de jardin pour qu'on puisse manger dehors, pendant que je m'occupais du linge. Le saucisson a pris place au cœur de l'apéro. 

Un dimanche parfait.

Puis un coup de téléphone. Une mauvaise nouvelle. Une vie fauchée encore trop tôt. Chéri accuse le coup, je tente de comprendre... 

Les enfants rient. C'est beau la vie.

Chéri me raconte. Une discussion de grand.

Le Barbecue est prêt, j'ai zappé de préparer le concombre !

Pfffff (Soupire de la mère qui court tout le temps)

Je file à la cuisine.

J'y découvre une Paupiette qui a fini d'éplucher le concombre.

On ne lui a rien demandé. Elle a pris l'initiative, seule.

Je suis ravie. Elle grandit.

"Hey, maman, on est une équipe, tu sais !" 

me sort elle avec un clin d'œil. 

"Papa avait plus besoin de toi que le concombre"

Et, là, d'un coup, je ne me suis sentie moins seule dans mon quotidien aux tâches ménagères répétitives.

D'un coup, j'ai vu une grande fille de 7 ans. Une petite fille qui a grandi bien vite !

 

Elle est là ma réussite de l'éducation non violente !

Elle est dans de petits gestes comme ça, qui sont comme le soleil perdu de ce mois de juin. Des petits gestes qui sont d'une douceur incroyable pour le cœur d'une maman qui se bat pour apprendre à ses enfants, que ces lois du chacun pour sois et du plus fort, ne sont pas la solution !

Ces petits gestes qui sont comme une tape amicale dans le dos, accompagnée d'un" 

"Tu vois, ça vaut le coup !"

 

Elle est l'unique, elle est ma fille.

C'est elle qui m'a ouvert le chemin.

Elle est cet être incroyable qui m'étonne de jour en jours !

 

 

Grandir

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article