Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'aurais aimé savoir tout ça... #devenirmaman

Quand arrive son premier bébé, la jeune maman pense savoir... Pleine de principes, elle arbore un ventre aussi tendu que ses certitudes de ne pas faire de ce bébé, pas encore né, un petit prince en puissance que l'on prendrait pour un sale gosse.

 

Elle pense la primi, elle croit en ses convictions de personne prête à avoir un enfant, de personne réfléchie et mûre pour passer le cap des parents.

Elle fera comme ses parents, si elle en est arrivée jusqu'ici c'est bien grâce à eux.

Elle fera comme ses beaux-parents, son amoureux est trop parfait.

Elle fera comme ces wondermamans qui gèrent sur tous les plans.

Elle sera THE maman parfaite !

Et oui, car elle ne fera pas comme sa copine qui se fait bouffer par ses gosses.

Elle ne fera pas non plus comme la voisine.

Et encore moins comme sa belle-soeur qui semble s'être perdue dans sa maternité.

Et puis elle restera femme ! Oui, elle restera la femme sensuelle de cet homme qui la fait devenir mère.

 

Elle le sait...

 

Oh, on a beau lui dire des... "PROFITE !", elle sait que ce ne sera pas si terrible.

Elle croit même qu'elle pourra reprendre sa vie comme elle l'a laissée au moment de partir à la maternité.

(MOUHAHAHAHA !!! Laisse moi rire !)

 

Tiens, cette primi me rappelle quelqu'un... 

 

Toi, elle,... moi. Nous toutes, non ?

 

Comme j'aurais aimé ne pas être pleine de certitudes fondées sur des légendes montées de non-dits...

 

En fait, j'aurais aimé qu'on me dise des vérités sans prendre de pincettes. J'aurais voulu qu'on me froisse et qu'on me dise des trucs vrais qui m'auraient aidé dans mon quotidien... Ça m'aurait évité pas mal de désenchantements et de perdre du temps !

 

Alors toi, jeune nullipare en instance de pondre, où toi, jeune primi noyée dans l'ocytocine, je vais me permettre de te sortir de ta bulle et de te balancer quelques vérités qu'on ne nous dit pas !

 

 

 Devenir et être maman, ce n'est pas inné, ça s'apprend. 

Ben ouais ! Certaines mamans te diront qu'elles ont toujours su ce qu'elles voulaient, qu'elles se sont toujours senti mère à l'instant où leur ovule a rencontré le gamète mâle... Mon c** Ouais ! On est d'abord une nana du vingt-et-unième siècle, mi-féministe mi femme-fatale, pas du tout préparée à s'abandonner aux exigences d'un petit tyran trop mignon qu'on s'obstine à pousser vers l'autonomie à peine la première prouesse félicitée. 

Devenir maman, c'est dur. 

Devenir maman, ça fait pleurer. 

Devenir maman, ça déstabilise la plus solide des gonzesses. 

Devenir maman, c'est magique mais qu'est ce que c'est difficile...

 

 

Tous les enfants sont différents ! 

Et oui, celui que tu caresses sous ta bedaine ne sera pas celui de ta belle-soeur, ça ne sera pas non plus celui de la voisine et encore moins un mini toi ou lui. 

Peut être qu'il fera ses nuits dès le premier jour, peut être qu'il ne fera pas une nuit avant ses 3 ans ; peut être qu'il sera grassouillet, peut être qu'il sera maigrichon ; peut être qu'il ne fera que pleurer (je te jure que ça existe !) ou peut être qu'il ne fera pas de bruit... mais soit sure d'une chose il t'aimera d'une façon inconditionnelle même si ses pleures et besoins de câlins te mettent dans des états inimaginables... Et Même ce jour où tu culpabiliseras d'être la plus nulle des mamans, je t'assure que son amour sera toujours aussi fort pour sa maman adorée.

 

 

 Un bébé n'a besoin que de peu de chose en vrai... 

Manger et être câliné. 

Tu auras beau lui faire la plus belle chambre du monde, lui mettre les plus mignons petits habits, lui acheter THE balancelle de la mort qui tue, choisir la poussette magique qui vaut un bras... Tu auras beau avoir tout le panel du salon du baby à lui offrir, quand lui aura besoin de tes bras au moment de prendre ta douche, juste avant de partir à ce rendez-vous chez le pédiatre, et bien, là,  il n'aura besoin que de tes bras, de ta chaleur et non (s'il te plait n'y pense même pas) il ne fait pas un caprice, non !

 

 

Ne dit pas "pour l'allaitement, on verra bien si ça marche" ! 

Jamais au grand jamais, ne croit que l'allaitement coule de source ! Non, l'allaitement c'est comme tout, ça se buche un peu. 

C'est vrai, il y a ta mère, ta belle soeur ou encore ta voisine et même mamie Gertrude qui vont te recouvrir de conseils tous aussi différents les uns des autres, et peut être même une sage femme qui vient tout juste de prendre son service, mais s'il te plait, n'écoute pas n'importe qui, s'il te plait informe toi en amont, ça facilite tellement de choses pour les premiers jours ( mes 7 conseils pour réussir l'allaitement ). 

Mais il y a surtout une chose qu'il faut avoir pour l'allaitement : la volonté de vouloir allaiter.

 

 

Un bébé ça n'a pas de rythme quand ça naît. 

Le nouveau né "réglé", C'est une légende ! 

Un bébé quand ça naît, ça dort vingt minutes par là, dix par-ici et d'un coup ça te fait un semblant de sieste de trente minutes à treize heures trente. Là, tu te dis que c'est cool, tu vas pouvoir avoir du temps pour toi sauf que... Ben il ne le fait qu'une fois ! 

Un bébé, tu ne le cales pas comme ça à ta convenance. Non. Un bébé ça ne s'adapte pas à ta vie... oh non !

 

 

 

Un bébé ne pleure pas pour faire ses poumons ! 

Naaaaaaaaaaaaaaaaaan !!! 

Un bébé ça pleure pour exprimer un besoin, un ressenti, un mal être mais en aucun cas comme ça pour se décharger seul dans une pièce loin de ses parents ! 

Un bébé quand tu le laisses pleurer seul, il se sent abandonné, il stress, il angoisse, il pleure, il hurle jusqu'à en avoir horriblement mal, il t'appellera jusqu'à épuisement... 

Ne tente pas de lutter, de résister à cette envie irrépréhensible de le serrer contre ton coeur. Non, ne lutte pas. Ton coeur à raison. Ça ne l'habituera à rien, ça lui permettra simplement de savoir qu'il peut compter sur toi, et d'ainsi, grandir sereinement en sachant que tu seras toujours là pour accueillir ses émotions débordantes.

 

 

Et il y a une chose à laquelle on ne s'attend pas quand on devient parent... 

Une chose qu'on ne peut imaginer. 

En fait, c'est plus un truc de dingue qu'un simple ressenti de débordement de culpabilité... Quand tu deviens parent, tu découvres l'amour, le vrai !

Un truc de dingue qui te fait crouler sous une cascade de coeur et de paillettes venus tout droit de l'arc en ciel des bisounours au pays des licornes... 

Ça s'appelle l'amour, le vrai. 

Ça fait comme si ton coeur explosait d'amour, irradiant une sensation de douce châleur dans tout ton corps, te poussant à bisouiller des petits pieds dodus qui gigotent au rythme du plus ressourçant des sons que sont les éclats de rire de ton enfant. Même que des fois tu le boufferais d'amour ce petit être pourtant décrié comme un sale petit tyran domestique qui te bouffera TA vie.

 

 

 

Je finirai par te susurrer un petit secret qui fait voir la vie bien différemment...

 

Lâche prise !

Ecoute ton coeur et laisses toi aller à l'amour !

C'est là, maintenant, que ton enfant a besoin de toi.

 

 

 

 

 J'aurais aimé savoir tout ça... #devenirmaman

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Marie

Maman de trois enfants {I. 6 ans, M. 3 ans, E. 18 mois } passionnée par l'éducation positive et respectueuse, je partage ici mon quotidien de bretonne sur le chemin de la non violence éducative. Vous y trouverez aussi tous plein de petits bonheurs, mes coups de cœur et tout ce qui ponctue mon quot
Voir le profil de Marie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Dophinel 06/06/2015 20:19

J'aime cette approche sans langue de bois ! et je t'assure que mon mari et moi, on était sûr de vouloir faire autrement que nos parents dans plusieurs domaines !!!

alexandra 17/04/2015 21:37

écrit* pardon !

alexandra 17/04/2015 21:36

Je valide chaque mot que tu as écris ! :D

Audrey 17/04/2015 12:30

La chose à laquelle je ne m'attendais pas et dont personne ne m'avais mise en garde c'est l'angoisse permanent.
Tu vis avec une inquiétude qui évolue au fur et à mesure avec ton enfant.
Tu passes du "Elle a suffisamment mangé?" "Elle n'a pas froid?" etc... aux "Elle n'est pas un peu trop fatiguée?"Est-ce que ça se passe bien à la crèche ou à l'école?"
Les angoisses habituelles et totalement légitimes d'une jeune maman pleine d'amour pour son petit ange